Le Programme Défi COVID-19 du Programme d'aide à la recherche industrielle et de Solutions innovatrices Canada

 

Le Programme Défi COVID-19 du Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI CNRC) et de Solutions innovatrices Canada (SIC) s'appuie sur les activités et les programmes gouvernementaux existants pour répondre aux besoins liés à la COVID-19.

À propos du Programme

Le PARI CNRC s'associe au programme Solutions innovatrices Canada (SIC) d'Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) pour poser des défis à de petites et moyennes entreprises (de moins de 500 employés) qui ont mis au point des solutions quasi commerciales et qui ont besoin d'une aide financière pour y apporter la touche finale en vue de mettre en marché un produit ou une solution qui répond à un besoin lié à la COVID-19.

Le PARI CNRC travaille avec quelque 8 000 petites et moyennes entreprises chaque année par l'entremise de son réseau pancanadien de 255 conseillers en technologie industrielle, et il fournit plus de 300 millions de dollars en soutien à plus de 3 000 projets de développement technologique chaque année.

Créé en 2017, SIC est soutenu par 20 organisations fédérales qui lancent des défis à l'industrie pour répondre à des besoins liés à différents domaines de recherche et développement (R-D). Les types de défis lancés évoluent rapidement alors que des organisations gouvernementales telles que l'Agence de la santé publique du Canada et Santé Canada unissent leurs efforts en vue de répondre aux plus pressants besoins créés par la COVID-19. Cette collaboration est essentielle pour définir des défis qui cadrent avec les besoins des fournisseurs de soins de santé qui luttent contre la COVID-19.

Le Programme Défi COVID-19 du PARI CNRC et de Solutions innovatrices Canada en chiffres

La description détaillée suit.
Description détaillée de Le Programme Défi COVID-19 du PARI CNRC et de Solutions innovatrices Canada en chiffres
  • Le PARI CNRC et SIC ont lancé à ce jour 3 défis liés à la COVID-19 :
    • Système de capteurs peu coûteux pour surveiller l'état des patients atteints de la COVID-19 (5 avril 2020 au 21 avril 2020)
    • Trousse de diagnostic au point de service et à domicile pour la COVID-19 (5 avril 2020 au 21 avril 2020)
    • Matériau de filtration fait au Canada pour la fabrication de masques respiratoires N95 et de masques chirurgicaux (7 avril 2020 au 17 avril 2020)

Pleins feux sur les projets : Financer les principaux facilitateurs canadiens pour qu'ils mettent au point des trousses de diagnostic de la COVID-19

Pour enrayer la propagation de la COVID-19, le gouvernement du Canada concentre ses efforts à renforcer les capacités du pays à développer des solutions novatrices et à acquérir des fournitures essentielles en se servant des programmes industriels et d'innovation déjà en place, comme le programme Solutions innovatrices Canada.

Le Canada a besoin de différents types de tests pour répondre aux exigences en matière de quantités et de capacités à diagnostiquer les personnes infectées et à comprendre la propagation de la COVID-19. Les tests doivent être effectués dans divers environnements, notamment dans des environnements centralisés (hôpitaux ou laboratoires d'analyse) ainsi que dans des points de service (cliniques locales et centres de soins de longue durée).

En recourant au programme Solutions innovatrices Canada, l'Agence de santé publique du Canada (ASPC) et le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) ont pu collaborer pour lancer le défi intitulé « Trousse de diagnostic de la COVID-19 au point de service » – en vue de trouver une solution directement des petites et moyennes entreprises canadiennes.

Le CNRC investit près de 1,2 million de dollars pour soutenir 4 entreprises qui travaillent à relever le défi :

  • Deep Biologics Inc. obtient 300 000 $ pour mettre au point un dispositif portable de la taille de la paume de la main qui peut détecter la protéine virale du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) du SRAS dans la salive et fournir des résultats en 20 minutes.
  • Fourien Inc. se voit octroyer 296 500 $ pour mettre au point un dispositif de point de service jetable et peu coûteux pour la détection rapide du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2), en détectant l'acide ribonucléique (ARN) viral dans la salive, avec des résultats en moins de 5 minutes.
  • Metabolic Insights Inc. reçoit 300 000 $ pour adapter un dispositif existant qui détecte les niveaux d'insuline dans la salive. Le nouveau dispositif détectera la présence de la protéine virale du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) dans un petit échantillon de salive, avec des résultats à l'intérieur de 15 minutes.
  • Nicoya Lifesciences Inc., quant à elle, reçoit 299 190 $ pour mettre au point un dispositif rapide, peu coûteux et facile à utiliser, en utilisant la technique éprouvée d'essai immuno-enzymatique (ELISA). Ce dispositif jetable à usage unique détectera la protéine virale du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) dans un échantillon de salive, fournissant des résultats de qualité laboratoire en moins de 20 minutes.

Puisque le virus de la COVID-19 se trouve dans la salive d'une personne infectée, un test de salive est moins invasif et est donc préférable à un échantillon prélevé par écouvillonnage du nasopharynx ou à une prise de sang. C'est pourquoi ces entreprises ont proposé des méthodes nouvelles et novatrices pour détecter la présence du coronavirus dans la salive. 

En réponse à la phase 1 du défi, ces entreprises mettront à profit leur expertise et leurs capacités en R-D pour démontrer la faisabilité de leur solution comme trousse de test rapide à usage unique. Ainsi on pourra diagnostiquer la COVID-19 de personnes dans les 3 jours du début de leurs symptômes, et ce, à l'aide d'un échantillon autre qu'un échantillon prélevé par écouvillonnage du nasopharynx. Si la phase 1 du défi est couronnée de succès, ces entreprises pourraient recevoir chacune jusqu'à 2 M$ pour qu'elles créent un prototype de la solution qu'elles proposent.

Pleins feux sur les projets : Financer des solutions canadiennes novatrices pour des matériaux de filtration de remplacement

Alors que le monde entier se démène pour trouver des traitements et des candidats vaccins sûrs et efficaces pour traiter et prévenir la COVID-19, la chose la plus importante que nous puissions faire pour nous protéger du virus est de limiter nos contacts avec les personnes extérieures à notre foyer, de nous laver les mains fréquemment, de porter un masque lorsque nous sommes en public et d'éviter de nous toucher le visage. Les personnes aux premières lignes de la lutte contre la pandémie, comme les travailleurs de la santé, fournissent des services essentiels à nos communautés et comptent sur l'équipement de protection individuelle (EPI), ainsi que sur des protocoles d'hygiène stricts, pour assurer leur propre sécurité et celle des autres personnes qui les entourent. Les masques respiratoires N95 et les masques chirurgicaux sont des exemples concrets d'EPI utilisés pour empêcher les particules et les gouttelettes en suspension dans l'air de contaminer le visage de l'utilisateur et de l'exposer potentiellement au virus.

Pour aider à créer et à maintenir la capacité de fabrication de ces produits essentiels au Canada, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC), avec l'aide du Programme d'aide à la recherche industrielle du CNRC (PARI CNRC) et de Solutions innovatrices Canada, a mis au défi les petites et moyennes entreprises de trouver des solutions novatrices aux problèmes liés aux matériaux de filtration de remplacement. Le but : obtenir et fabriquer ces matériaux en grande quantité ici au Canada et les utiliser pour produire des respirateurs N95 et des masques chirurgicaux pour nos nombreux travailleurs de première ligne partout au pays. C'est pourquoi le PARI CNRC investit aujourd'hui plus de 200 000 $ pour aider trois entreprises à trouver des solutions à cet important défi :

  • L'entreprise Stedfast Inc. touchera la somme de 32 570 $ pour mettre au point des masques lavables de qualité barrière, ainsi qu'un prototype de respirateur N95, de masque chirurgical et de masque communautaire.
  • L'entreprise Roswell Downhole Technologies recevra 70 253 $ pour une reconfiguration rapide des équipements d'extrusion de plastique pour la fabrication du matériau filtrant pour les masques N95.
  • L'entreprise Performance BioFilaments Inc. s'est vu accorder 102 524 $ afin qu'elle mette au point un nouveau matériau de filtration à base de cellulose pour les respirateurs N95 et les masques chirurgicaux qui sont soit recyclables soit compostables.

Ce financement aidera ces entreprises à poursuivre leurs activités de recherche-développement et à démontrer la faisabilité de leurs idées. Les projets seront ensuite évalués en vue d'un financement de la phase 2, laquelle consiste à mettre au point un prototype fonctionnel dans le but d'accroître la production de matériaux de filtration pour les respirateurs et les masques d'ici à la fin de l'été.

Travailler avec des petites et moyennes entreprises pour trouver des solutions en réponse à la COVID-19

Outre le Programme Défi COVID-19 du PARI CNRC et de Solutions innovatrices Canada, le PARI CNRC a lancé une initiative pour inviter les petites et moyennes entreprises à proposer leur technologie en tant que solution potentielle pour aider le Canada à lutter contre la COVID-19 et les convier à des séances de présentation virtuelles pour expliquer leur entreprise, leur technologie et leurs idées à un groupe d'experts gouvernementaux fédéraux et provinciaux. Cette initiative a aidé les entreprises à aligner leurs efforts sur les activités du gouvernement du Canada, à trouver une aide financière possible dans les programmes de financement pertinents existants ou à obtenir un soutien financier du PARI CNRC pour leurs activités de recherche et développement.

Les entreprises participantes ont présenté des solutions dans les domaines suivants :

  • désinfection;
  • suivi de l'évolution de la maladie;
  • thérapeutiques;
  • diagnostics et tests;
  • équipement de protection individuelle;
  • suivi et surveillance de l'état des patients.

Histoires de réussite du PARI CNRC en réponse à la pandémie de la COVID-19

Le PARI CNRC est fier d'apporter son soutien à de nombreuses petites et moyennes entreprises canadiennes innovatrices qui déploient d'incroyables efforts pour trouver des solutions en réponse aux besoins les plus urgents liés à la COVID-19. Découvrez ci-dessous ce qu'elles ont mis au point.

Un coup de main collectif pour répondre au besoin en désinfectant du Canada

""

Avec le soutien du PARI CNRC, Acenzia Inc. de Tecumseh, en Ontario, a pu répondre rapidement au besoin criant en désinfectants pour les mains durant la pandémie. Déjà bien expérimentée dans le développement de produits et la fabrication avancée pour l'industrie nutraceutique, l'entreprise s'est tournée vers le PARI CNRC pour obtenir des conseils stratégiques afin d'élargir rapidement sa gamme de produits et trouver un producteur d'éthanol afin de sécuriser sa chaîne d'approvisionnement.

Acenzia a également pris part aux séances de présentation virtuelle de projets pour lutter contre la COVID-19 du PARI CNRC – une occasion pour les entreprises canadiennes de présenter leurs technologies à un groupe d'experts de l'ensemble du gouvernement, d'harmoniser leurs offres avec les différents besoins de réponse à COVID-19 et de chercher à obtenir le soutien financier disponible auprès des intervenants concernés. L'entreprise a ainsi pu obtenir un financement accéléré du PARI CNRC pour accroître sa production de désinfectant pour les mains. Grâce à ce soutien, Acenzia a pu augmenter sa production de 12 500 litres par mois à 400 000 litres par mois et investir dans des équipements supplémentaires pour rehausser sa capacité de fabrication. Acenzia dispose maintenant de plus de 5 millions de dollars en précommandes pour son produit et est en pourparlers avec les principaux détaillants et distributeurs de produits d'épicerie et de pharmacie du Canada.

« Les conseils stratégiques et le financement du PARI CNRC nous ont permis d'adapter rapidement nos opérations pour nous joindre à la lutte contre COVID-19. Grâce à ce soutien, nous avons été en mesure d'augmenter considérablement la production de désinfectant pour les mains dont nous avions grand besoin pour assurer la sécurité des Canadiennes et Canadiens et pour pénétrer un nouveau marché. »

Indrajit Sinha (Ph. D.), coprésident et cofondateur d'Acenzia Inc.

Des écrans faciaux pour les travailleurs de la santé (MacKenzie Atlantic)

Experte en fabrication de précision, en conception et en fabrication de métaux, l'entreprise MacKenzie Atlantic de Musquodoboit Harbour, en Nouvelle-Écosse, était bien placée pour répondre à l'appel de produits fabriqués au Canada pour aider à lutter contre la COVID-19. En quelques semaines seulement, l'entreprise a étendu ses activités à la conception et à la fabrication d'écrans faciaux pour les travailleurs de la santé. Le PARI CNRC a joué un rôle dans la facilitation de ce périple, en fournissant des conseils sur les tests de sécurité et d'efficacité, ainsi que sur le processus de demande de licence d'établissement d'instruments médicaux (LEIM) — une étape nécessaire à toute entreprise pour vendre ou importer toute classe de dispositifs médicaux au Canada. Ce soutien a été fourni par 2 équipes d'experts en la matière du PARI CNRC — l'équipe chargée de la réglementation et l'équipe chargée de l'équipement de protection individuelle — qui ont été créées pour aider les entreprises canadiennes à répondre à la COVID-19 dans des domaines prioritaires clés. MacKenzie Atlantic a reçu l'approbation de Santé Canada et est maintenant fin prête à conclure des contrats de fourniture allant jusqu'à 1,5 million d'écrans faciaux pour les travailleurs de la santé canadiens.

« Grâce au soutien du PARI CNRC, nous avons pu nous conformer facilement aux exigences réglementaires requises pour étendre nos activités et produire rapidement des solutions canadiennes afin de protéger les premiers répondants des soins de santé luttant contre la pandémie de COVID-19. »

Matthew MacKenzie, propriétaire, MacKenzie Atlantic

Désinfecter l'équipement de protection individuelle du personnel soignant (Clēan Works Inc.)

""

Crédit photo : Centre de santé Perley‑Rideau pour anciens combattants

Le PARI CNRC a fourni un soutien à Clēan Works Inc. pour l'aider à adapter sa technologie afin de répondre à de nouveaux besoins créés par la pandémie de la COVID-19. L'assistance du PARI CNRC a aidé l'entreprise à mettre au point le Clēan Flow Healthcare Mini, un appareil utilisé pour désinfecter l'équipement de protection individuelle médical. Les essais ont démontré qu'il tue 99,99 % d'un substitut du virus de la COVID-19 sur les masques faciaux filtrants jetables.

Le CNRC a acheté 20 appareils Clēan Flow Healthcare Mini afin d'évaluer leur utilisation dans le système de santé canadien dans le cadre d'une étude du Programme Défi en réponse à la pandémie du CNRC. Consultez cette présentation sur le projet de Clēan Works pour en savoir plus.

Un appareil de distanciation sociale pour des milieux de travail sécuritaires (Promark Electronics Inc.)

""

Grâce au soutien du PARI CNRC, Promark Electronics Inc. de Pointe-Claire, au Québec, a pu s'associer à d'autres chefs de file des secteurs de la technologie et de la fabrication pour établir une nouvelle entreprise et mettre au point le Distanceur SocialMC, un appareil portable aidant les travailleurs à maintenir facilement une distance sécuritaire de deux mètres entre eux et leurs collègues. Fabriqué par Social Distancer Technologies Inc., le nouvel appareil en instance de brevet est de la taille d'une carte de crédit, d'une épaisseur de un pouce, et capable de mesurer instantanément la distance entre deux personnes qui le portent. Si la distance entre deux employés est de moins de 2,5 mètres, l'appareil vibre et émet un signal lumineux clignotant et une alerte sonore pour signaler aux employés qu'ils doivent s'éloigner l'un de l'autre afin de maintenir un environnement de travail sécuritaire. Le Distanceur SocialMC est actuellement en production.

« La COVID-19 entraîne de nouveaux défis pour les travailleurs de l'ensemble du Canada. À titre de propriétaires d'entreprise et d'employeurs, nous avons la responsabilité de nous assurer que nos équipes travaillent dans un environnement sécuritaire et confortable. Le Distanceur Social offre une solution pratique, mise au point grâce aux conseils et à un financement à la recherche-développement du PARI CNRC. Nous sommes reconnaissants à toute l'équipe qui a participé au processus permettant une mise en marché aussi rapide de ce produit. »

Jarred Knecht, cofondateur et président-directeur général de Social Distancer Technologies Inc. et président de Promark Electronics Inc.

Diversifier sa production pour inclure les équipements de santé et les équipements médicaux de protection individuelle (Top Dog Manufacturing)

""

Top Dog Manufacturing (TDM) est un fabricant de longue date de vêtements protecteurs pour l'industrie alimentaire qui a remporté le titre d'exportateur de l'année 2018. Cette entreprise de l'Île-du-Prince-Édouard s'est tournée vers le PARI CNRC pour obtenir des services consultatifs et financiers dans le but d'étendre ses activités en ajoutant une gamme certifiée d'équipement de santé et d'équipement médical de protection individuelle (EPI) pour les travailleurs de la santé de première ligne.

Grâce au soutien du PARI CNRC, l'entreprise a pu embaucher d'autres experts, établir des liens avec des experts techniques et réglementaires, valider l'intégrité structurelle de ses produits et adopter de nouveaux procédés de fabrication pour diversifier ses activités. Les conseils du conseiller en technologie industrielle du PARI CNRC ont permis à TDM de non seulement préparer un modèle commercial pour sa croissance financière, mais aussi explorer de nouvelles possibilités pour tester ses produits. TDM se concentre maintenant sur la production de blouses médicales conformes aux règlements de Santé Canada pour utilisation dans la lutte contre la COVID-19, et a ajouté d'autres quarts de travail pour répondre à la demande pour son produit.

« Le soutien du PARI CNRC et de ses experts s'est avéré inestimable. Il nous a fourni de bons conseils et contacts alors que nous nous lancions dans la fabrication de blouses médicales pour aider le Canada à répondre à la pandémie de COVID-19. »

Doug LeClair, directeur général, Top Dog Manufacturing

Les séances de présentation du PARI CNRC en chiffres

La description détaillée suit.
 
Description détaillée de Les séances de présentation du PARI CNRC en chiffres
  • Le PARI CNRC a tenu 23 séances de présentation virtuelles entre le 1er avril et le 17 avril 2020.
  • 76 entreprises ont participé à ces séances, invitées à y présenter leur solution.
  • Environ 150 représentants de ministères et organismes gouvernementaux fédéraux et provinciaux ont assisté à ces séances.