Réponse à la COVID-19 : Équipement de protection individuelle et stérilisation

 

Les masques respiratoires N95 et les masques chirurgicaux sont des exemples concrets d'EPI utilisés pour empêcher les particules et les gouttelettes en suspension dans l'air de contaminer le visage de l'utilisateur et de l'exposer potentiellement au virus. Au Canada, le CNRC veille à la sûreté et à l'efficacité de l'EPI en usant de son expertise pour le perfectionner et en vérifiant la performance de l'équipement dans ses installations. Il dispense des services pour tester l'EPI et le matériel de décontamination, mais finance aussi les travaux de recherche et de développement qui déboucheront sur des solutions novatrices, typiquement canadiennes, pour garder la population du pays en sécurité.

Sur cette page

 

Des masques respiratoires N95 sécuritaires et efficaces

Lorsqu'ils sont correctement portés, les masques respiratoires N95 certifiés réduisent les risques d'inhalation de particules en suspension dans l'air et d'aérosols dangereux. La désignation N95 signifie que, lorsque soumis à des tests minutieux, le masque bloque au moins 95 % des minuscules particules utilisées comme substituts des agents pathogènes.

L'importance des tests

Dans le cadre de la réponse du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) à la COVID-19, le Centre de recherche en métrologie développe des capacités uniques au Canada en vue de pouvoir tester la performance des masques respiratoires N95 et de leurs matériaux (p. ex., le taux d'efficacité des filtres à particules) conformément à la procédure normalisée TEB-APR-STP-0059 (PDF).

Ces tests essentiels permettent de déterminer si les masques respiratoires N95 répondent aux normes de performance obligatoires pour protéger les personnes qui les portent, ainsi que d'évaluer l'efficacité de nouveaux matériaux et processus de fabrication mis au point pour produire des masques respiratoires N95 sécuritaires et efficaces au Canada.

Développer les capacités afin de tester les masques N95 au Canada

Le Centre de recherche en métrologie travaille dans plusieurs domaines en vue d'accroître la capacité et l'expertise nécessaires pour tester au Canada les masques respiratoires N95 et leurs matériaux.

  • Administration des tests : Les installations du CNRC à Ottawa effectuent des tests pour des partenaires du gouvernement fédéral et en soutien aux divers volets du Programme Défi en réponse à la COVID-19.
  • Renforcement des capacités : Nous travaillons avec des partenaires de l'industrie et du gouvernement en vue de modifier l'infrastructure et l'expertise actuelles en matière de test afin de répondre aux normes.
  • Partage d'information : Nous mettons en contact des organisations ayant un produit à tester et des installations de test qualifiées de l'ensemble du Canada.
  • Soutien à long terme : Nous continuerons à travailler avec les organismes de réglementation, l'industrie, les organisations et les autres intervenants de l'infrastructure nationale de la qualité du Canada en vue de renforcer les capacités de test nationales pour les masques respiratoires N95 et de répartir ces capacités dans l'ensemble du pays

Accès au service de test

En raison du besoin urgent de masques respiratoires N95 pour les travailleurs de première ligne, l'accès au service de test des masques N95 du CNRC est pour l'instant strictement réservé aux programmes du CNRC en réponse à la COVID-19. Le Centre de recherche en métrologie travaille à élargir ses capacités de test afin de pouvoir répondre à une plus grande demande et communiquera des informations supplémentaires à ce sujet une fois le service accessible à un plus grand nombre.

Nous offrons aussi notre appui à des partenaires qui souhaitent établir une capacité de test en leur fournissant des services-conseils, notre expertise et – lorsqu'ils seront disponibles – un accès à nos appareils de test. Si vous désirez discuter avec un spécialiste du CNRC quant au développement éventuel, dans votre organisation, de capacités vous permettant de tester les masques N95, communiquez avec nous par courriel à PPE-EPI@nrc-cnrc.gc.ca.

 

Tester le matériel de désinfection contre la COVID-19 (Clēan Works Inc.)

Le CNRC a acheté 20 appareils de désinfection de l'entreprise Clēan Works Inc. de Beamsville, en Ontario, qui seront envoyés à des hôpitaux dans le cadre d'une étude du Programme Défi en réponse à la pandémie visant à évaluer l'utilisation de cette technologie dans le système de soins de santé canadien. L'appareil en question, le Clēan Flow Healthcare Mini, permet de désinfecter les équipements de protection individuelle, tels que les masques respiratoires N95, d'autres types de masques et des blouses médicales, afin qu'ils puissent sans danger être réutilisés par les professionnels de la santé.

La version initiale de cet appareil fabriqué par Clēan Works Inc., appelé Clēan Flow, sert à assurer la salubrité des aliments. En s'appuyant sur les services-conseils aux entreprises et un financement à la R-D du Programme d'aide à la recherche industrielle du CNRC (PARI CNRC), Clēan Works Inc. a modifié sa solution existante pour soutenir les efforts du gouvernement du Canada dans la lutte contre la COVID-19.

« La collaboration avec le PARI CNRC nous a permis de réagir rapidement à la pandémie de la COVID-19. En combinant nos expertises, nous avons pu modifier notre solution pour accroître la disponibilité de l'EPI médical pour les travailleurs de première ligne et du domaine de la santé du Canada. Nous sommes très chanceux de pouvoir apporter une contribution aussi importante à la santé et à la sécurité de nos concitoyens. »

Mark VanderVeen, président, Clēan Works Inc.

Les essais ont démontré que le Clēan Flow Healthcare Mini tue 99,99 % d'un substitut du nouveau coronavirus sur les masques faciaux filtrants jetables. Le Healthcare Mini a reçu l'homologation de Santé Canada en tant que matériel médical de classe 2 et peut maintenant être utilisé dans les hôpitaux et autres organisations de soins de santé.

À l'heure actuelle, 10 appareils Clēan Flow ont été livrés à des sites médicaux ou devraient être en place sous peu.

Votre organisme souhaite-t-il participer à cette étude? Renseignez-vous sur la façon d'y participer.

 

Financer des solutions canadiennes novatrices pour des matériaux de filtration de remplacement

Pour aider à créer et à maintenir la capacité de fabrication de produits EPI essentiels au Canada, le CNRC, avec l'aide du PARI CNRC et de Solutions innovatrices Canada, a mis au défi les petites et moyennes entreprises de trouver des solutions novatrices aux problèmes liés aux matériaux de filtration de remplacement. Le but : obtenir et fabriquer ces matériaux en grande quantité ici au Canada et les utiliser pour produire des respirateurs N95 et des masques chirurgicaux pour nos nombreux travailleurs de première ligne partout au pays. C'est pourquoi le PARI CNRC investit aujourd'hui plus de 200 000 $ pour aider 3 entreprises à trouver des solutions à cet important défi :

  • L'entreprise Stedfast Inc. touchera la somme de 32 570 $ pour mettre au point des masques lavables de qualité barrière, ainsi qu'un prototype de respirateur N95, de masque chirurgical et de masque communautaire.
  • L'entreprise Roswell Downhole Technologies recevra 70 253 $ pour une reconfiguration rapide des équipements d'extrusion de plastique pour la fabrication du matériau filtrant pour les masques N95.
  • L'entreprise Performance BioFilaments Inc. s'est vu accorder 102 524 $ afin qu'elle mette au point un nouveau matériau de filtration à base de cellulose pour les respirateurs N95 et les masques chirurgicaux qui sont soit recyclables soit compostables.

Ce financement aidera ces entreprises à poursuivre leurs activités de recherche-développement et à démontrer la faisabilité de leurs idées. Les projets seront ensuite évalués en vue d'un financement de la phase 2, laquelle consiste à mettre au point un prototype fonctionnel dans le but d'accroître la production de matériaux de filtration pour les respirateurs et les masques d'ici à la fin de l'été.

 

Un coup de main collectif pour répondre au besoin en désinfectant du Canada (Acenzia Inc.)

Avec le soutien du PARI CNRC, Acenzia Inc. de Tecumseh, en Ontario, a pu répondre rapidement au besoin criant en désinfectants pour les mains durant la pandémie. Déjà bien expérimentée dans le développement de produits et la fabrication avancée pour l'industrie nutraceutique, l'entreprise s'est tournée vers le PARI CNRC pour obtenir des conseils stratégiques afin d'élargir rapidement sa gamme de produits et trouver un producteur d'éthanol afin de sécuriser sa chaîne d'approvisionnement.

L'entreprise a ainsi pu obtenir un financement accéléré du PARI CNRC pour accroître sa production de désinfectant pour les mains. Grâce à ce soutien, Acenzia a pu augmenter sa production de 12 500 litres par mois à 400 000 litres par mois et investir dans des équipements supplémentaires pour rehausser sa capacité de fabrication. Acenzia dispose maintenant de plus de 5 M$ en précommandes pour son produit et est en pourparlers avec les principaux détaillants et distributeurs de produits d'épicerie et de pharmacie du Canada.

« Les conseils stratégiques et le financement du PARI CNRC nous ont permis d'adapter rapidement nos opérations pour nous joindre à la lutte contre la COVID-19. Grâce à ce soutien, nous avons été en mesure d'augmenter considérablement la production de désinfectant pour les mains dont nous avions grand besoin pour assurer la sécurité des Canadiennes et Canadiens et pour pénétrer un nouveau marché. »

Indrajit Sinha (Ph.D.), coprésident et cofondateur d'Acenzia Inc.
 

Diversifier sa production pour inclure les équipements de santé et les équipements médicaux de protection individuelle (Top Dog Manufacturing)

""

Top Dog Manufacturing (TDM) est un fabricant de longue date de vêtements protecteurs pour l'industrie alimentaire qui a remporté le titre d'exportateur de l'année 2018. Cette entreprise de l'Île-du-Prince-Édouard s'est tournée vers le PARI CNRC pour obtenir des services consultatifs et financiers dans le but d'étendre ses activités en ajoutant une gamme certifiée d'équipement de santé et d'équipement médical de protection individuelle (EPI) pour les travailleurs de la santé de première ligne.

Grâce au soutien du PARI CNRC, l'entreprise a pu embaucher d'autres experts, établir des liens avec des experts techniques et réglementaires, valider l'intégrité structurelle de ses produits et adopter de nouveaux procédés de fabrication pour diversifier ses activités. Les conseils du conseiller en technologie industrielle du PARI CNRC ont permis à TDM de non seulement préparer un modèle commercial pour sa croissance financière, mais aussi explorer de nouvelles possibilités pour tester ses produits. TDM se concentre maintenant sur la production de blouses médicales conformes aux règlements de Santé Canada pour utilisation dans la lutte contre la COVID-19, et a ajouté d'autres quarts de travail pour répondre à la demande pour son produit.

« Le soutien du PARI CNRC et de ses experts s'est avéré inestimable. Il nous a fourni de bons conseils et contacts alors que nous nous lancions dans la fabrication de blouses médicales pour aider le Canada à répondre à la pandémie de COVID-19. »

Doug LeClair, directeur général, Top Dog Manufacturing
 

Des écrans faciaux pour les travailleurs de la santé (MacKenzie Atlantic)

Experte en fabrication de précision, en conception et en fabrication de métaux, l'entreprise MacKenzie Atlantic (en anglais seulement) de Musquodoboit Harbour, en Nouvelle-Écosse, était bien placée pour répondre à l'appel de produits fabriqués au Canada pour aider à lutter contre la COVID-19. En quelques semaines seulement, l'entreprise a étendu ses activités à la conception et à la fabrication d'écrans faciaux pour les travailleurs de la santé. Le PARI CNRC a joué un rôle dans la facilitation de ce périple, en fournissant des conseils sur les tests de sécurité et d'efficacité, ainsi que sur le processus de demande de licence d'établissement d'instruments médicaux (LEIM) — une étape nécessaire à toute entreprise pour vendre ou importer toute classe de dispositifs médicaux au Canada. Ce soutien a été fourni par 2 équipes d'experts en la matière du PARI CNRC — l'équipe chargée de la réglementation et l'équipe chargée de l'équipement de protection individuelle — qui ont été créées pour aider les entreprises canadiennes à répondre à la COVID-19 dans des domaines prioritaires clés. MacKenzie Atlantic a reçu l'approbation de Santé Canada et est maintenant fin prête à conclure des contrats de fourniture allant jusqu'à 1,5 million d'écrans faciaux pour les travailleurs de la santé canadiens.

« Grâce au soutien du PARI CNRC, nous avons pu nous conformer facilement aux exigences réglementaires requises pour étendre nos activités et produire rapidement des solutions canadiennes afin de protéger les premiers répondants des soins de santé luttant contre la pandémie de COVID-19. »

Matthew MacKenzie, propriétaire, MacKenzie Atlantic
 

Des masques N95 de fabrication canadienne qui sont légers et écologiques et qui font comme un gant (Dorma Filtration)

3D printer

Le CNRC s'est allié à Dorma Filtration pour fabriquer des masques N95 par impression 3D, moulage par injection et utilisation des technologies numériques. Ces masques constituent un élément essentiel et efficace d'EPI employé pour réduire le plus possible l'exposition aux particules en suspension dans l'air susceptibles de véhiculer des virus comme le SRAS-CoV-2, à l'origine des éclosions de la COVID-19. Le projet aidera non seulement le CNRC et Dorma Filtration à accroître les réserves d'EPI pour la population canadienne et le reste de la planète, mais il réduira le coût de ce nouveau type de masque N95 et en accélérera la production.

« Le CNRC cumule une trentaine d'années d'expérience en transformation des polymères, notamment en moulage par injection et en impression 3D. Ses chercheurs ont acquis un important savoir-faire dans ce domaine. Grâce à ses installations exceptionnelles de Boucherville, au Québec, et à des technologies de pointe, l'équipe du CNRC dispose d'une expertise précieuse avec laquelle on optimisera les procédés d'impression 3D et de moulage par injection afin d'en tirer des masques N95 », affirme Mihaela Mihai, la chercheuse à la tête du projet au CNRC.

Entreprise montréalaise spécialisée dans les services en santé, Dorma Filtration a été fondée en 2016 par un groupe de médecins. Lorsque la pandémie a éclaté, elle s'est lancée dans l'impression 3D de masques N95 qu'elle a ensuite distribués aux hôpitaux et aux cliniques de la région dès mars 2020.

Les masques de Dorma Filtration sont réalisés au moyen d'une application mobile novatrice après numérisation du visage et conception sur ordinateur. Individualisés, ils s'ajustent à merveille au visage des travailleurs de la santé et des Canadiennes et Canadiens, en général. Une fois qu'elle a saisi les paramètres faciaux du futur utilisateur, l'application transmet sur-le-champ les données à des imprimantes laser 3D qui travaillent les polymères pour en faire un masque confortable, d'une étanchéité exceptionnelle, qui épouse les traits du visage. Autre avantage, les masques peuvent être stérilisés et réutilisés de nombreuses fois.

« Parce que je suis moi-même un travailleur de la santé, dès les premiers jours de la pandémie de COVID-19, je me suis rendu compte du manque d'équipement de protection individuelle fiable en première ligne, a déclaré le Dr René Caissie, cofondateur de Dorma et chirurgien maxillo-facial à Montréal. Nous nous sommes immédiatement associés avec des gens d'ici : des concepteurs de premier plan, des fournisseurs de matières premières indispensables pour construire ces masques, ainsi que de brillants esprits scientifiques issus du CNRC, afin de mettre au point sans tarder cette gamme novatrice de masques légers qui s'adaptent au visage comme une seconde peau. »

En travaillant avec le CNRC, Dorma Filtration fabriquera et commercialisera des masques N95 économiques, écologiques et réutilisables, entièrement fabriqués au Canada grâce à la fabrication additive et à plus grande échelle, par moulage par injection. Elle collabore aussi avec le CNRC pour perfectionner le procédé de fabrication et soumettre les masques moulés à une batterie de tests requise en prévision de leur homologation par Santé Canada.

 

Équipement de protection individuelle pour les travailleurs de première ligne

Picture showing 10 palettes of needed Personal protective equipment

En plus d'accomplir les tâches essentielles au sein du CNRC pendant la pandémie, nous sommes fiers d'avoir fait don d'EPI dont les travailleurs de première ligne ont un besoin urgent.

Le 27 mars, nous avons fait appel à nos chercheurs et à nos directions, leur demandant de trouver des stocks excédentaires d'EPI dont l'emballage était toujours intact et dont ils pourraient se départir. Le 3 avril, le CNRC avait rassemblé 10 palettes d'EPI pour lesquels il existait un besoin urgent, entre autres :

  • masques N95 
  • gants en nitrile
  • combinaisons jetables avec bottes et capuchon intégrés

La majorité de l'EPI provenait de nos campus d'Ottawa et a été envoyé au campus Riverside de l'Hôpital d'Ottawa.