Projet : Effet des rations de survie sur le métabolisme des adultes de sexe masculin exposés au froid

 

Une personne en détresse dans une région polaire devrait pouvoir conserver la chaleur de son organisme jusqu'à l'arrivée des secours. Une façon d'y parvenir consiste à frissonner, car les tremblements engendrent de la chaleur. Cependant, les chances de survie diminuent quand la personne manque d'énergie pour frissonner jusqu'à ce qu'elle soit secourue. Le projet nous aidera à mieux comprendre comment la composition de la ration nutritive standard concourt à ce phénomène ou l'affecte durant l'exposition au froid. Dans cette optique, des adultes de sexe masculin recevront des rations nutritives ordinaires pendant les six heures pendant lesquelles ils seront exposés au froid en permanence. Nous aimerions déterminer si l'intensité des tremblements (donc la production de chaleur) s'accroît après l'ingestion d'une ration. Les travaux à venir établiront si les macronutriments dont est faite la ration (lipides, glucides et protéines) modifient l'intensité des tremblements et les prolongent, ce qui augmenterait les chances de survie jusqu'à l'arrivée des secours.

Collaborateurs

Équipe

Contactez-nous

Allison Kennedy, agente de recherches,
Centre de recherche en génie océanique, côtier et fluvial du CNRC
Téléphone : 709-631-8569
Courriel : Allison.Kennedy@nrc-cnrc.gc.ca

Jonathan Power (Ph. D), Agent principal de recherches,
Centre de recherche en génie océanique, côtier et fluvial
Téléphone : 709-772-8430
Courriel : Jonathan.Power@nrc-cnrc.gc.ca

Liens connexes