Mise à jour du dictionnaire algonquien, de l’atlas linguistique et d’autres outils destinés à l’apprentissage des langues autochtones

 

Le CNRC et Marie-Odile Junker (Ph.D.), chercheuse de l'Université Carleton, collaborent au perfectionnement d'une infrastructure numérique commune pour les langues algonquiennes, en partenariat avec les communautés autochtones. Pour être plus précis, le projet porte sur un atlas linguistique et des dictionnaires auxquels se greffent divers logiciels et outils. L'objectif consiste à améliorer les outils servant à l'apprentissage d'une langue algonquienne assisté par ordinateur, surtout l'innu et le cri de l'Est en tant que langues secondes. Le projet enrichira aussi le logiciel et le contenu de la plateforme d'apprentissage des langues algonquiennes élaborée par Mme Junker. Enfin, cette dernière collaborera avec le CNRC pour mettre au point des outils en ligne de concordance texte-parole, de conjugaison et de prononciation.

Collaborateurs

Marie-Odile Junker (Ph. D.), professeure, Université Carleton, et chercheuse invitée au CNRC

L'équipe du projet sur les technologies pour les langues autochtones canadiennes du CNRC a l'insigne honneur d'accueillir l'experte en technologies des langues autochtones Marie-Odile Junker durant son séjour au CNRC. Mme Junker est professeure titulaire à la School of Linguistics and Language Studies de l'Université Carleton (en anglais seulement), récipiendaire d'une bourse de recherche Killam et lauréate du Prix du Gouverneur général pour l'innovation (en anglais seulement). Avec son équipe, elle a conçu plusieurs sites Web sur la famille des langues algonquiennes (en anglais seulement), en tandem avec des organisations autochtones.

Une liste des partenaires et des collaborateurs de Mme Junker se trouve sur le site web de l'atlas linguistique algonquien sous le menu Générique.

Objectifs

  • Actualiser l'interface des leçons, jeux et exercices élaborés par Mme Junker et son équipe pour apprendre une langue en ligne
  • Bonifier l'expérience de ceux qui apprennent une langue seconde au moyen de la plateforme
  • Procéder aux essais de convivialité pour tous ceux qui utilisent la plateforme

Produits livrables

  • Meilleure plateforme pour apprendre les langues algonquiennes, compatible avec les technologies Internet actuelles

Activités

Actualisation des leçons linguistiques proposées en ligne

Le premier volet du projet consistera à actualiser les leçons élaborées précédemment par l'équipe de l'Université Carleton pour l'apprentissage d'une langue en ligne, avec le concours de Cree Programs et de l'Institut Tsakapesh. Ces leçons devaient déboucher sur de meilleures connaissance et pratique du cri de l'Est (2006‑2011) et de l'innu (2009‑2012). Malheureusement, la vitesse à laquelle l'industrie des logiciels évolue a rendu les outils obsolètes, de nombreuses fonctions clés n'opérant plus comme prévu. La collaboration avec le CNRC servira à mettre la plateforme à jour afin qu'elle s'harmonise avec les technologies existantes. Par la même occasion, on bonifiera l'expérience vécue par ceux qui apprennent une langue seconde, puisque les outils avaient d'abord été conçus pour ceux qui parlent cri de l'Est ou innu depuis la naissance. Enfin, on testera la convivialité des leçons.

Dictionnaires algonquiens

Ce projet porte sur une dizaine de dictionnaires en langue algonquienne initialement offerts dans des formats variés : texte clair, tableaux, bases de données textuelles comme Toolbox, fichiers exportés de FileMaker et ainsi de suite. Parmi les activités prévues, mentionnons la rédaction commune de documentation linguistique ainsi que la collecte, la vérification et la diffusion de données par les équipes qui travaillent sur les dictionnaires. La participation de la collectivité jouera un rôle crucial dans l'élaboration des interfaces, la mise en page, la nature des autorisations, la création de boutons d'information et le reste.

Carte dialectale

La carte dialectale est l'ajout le plus récent à l'Atlas linguistique algonquien et à la gamme d'outils conçus par Mme Junker et son équipe. Grâce à l'atlas multimédia, l'utilisateur peut écouter diverses phrases prononcées dans de nombreuses langues algonquiennes (cri, innu, ojibwé, par exemple). L'atlas offre aussi à l'étudiant autochtone maintes possibilités d'apprentissage en montage sonore et description linguistique. De plus, il est possible de télécharger des applis iOS (en anglais seulement) et Android (en anglais seulement) et divers manuels de conversation contenant des éléments de texte repris dans l'Atlas, ainsi que des fichiers audio qui font entendre la façon de prononcer la langue ou le dialecte, pouvant être utilisés avec l'Atlas.

L'Atlas sert de passerelle entre ceux qui préparent les cours, les linguistes et les lexicographes spécialisés dans les langues algonquiennes, principalement au niveau des ressources linguistiques et des dictionnaires en ligne. Il permet aussi d'examiner les interfaces informatiques et les bases de données structurées pour être conviviales et s'adapter à la culture. Le projet facilitera le transfert du savoir tout en devenant une source d'inspiration commune, face à l'esprit de collaboration qui anime les partenaires.

Atlas linguistique algonquien

Capture d'écran de l'atlas linguistique algonquien – les utilisateurs peuvent écouter des langues parlées à différents endroits, à vitesse régulière et plus lentement.

Contactez-nous

Marie-Odile Junker (Ph. D.)
Chercheuse invitée, Projet sur les technologies pour les langues autochtones, CNRC Professeure, Université Carleton

Courriel : MarieOdileJunker@cunet.carleton.ca

Roland Kuhn,
Chef de projet sur les technologies pour les langues autochtones, CNRC

Téléphone : 613-993-0821
Courriel : Roland.Kuhn@nrc-cnrc.gc.ca
LinkedIn : Roland Kuhn

Liens connexes