Mission Canada–Royaume-Uni sur la production alimentaire durable — 24 au 28 février 2020

De : Conseil national de recherches Canada

Le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI CNRC) est heureux d'inviter les petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes à présenter une déclaration d'intérêt pour participer à une mission Canada–Royaume-Uni sur la production alimentaire durable, qui aura lieu au Royaume-Uni du 24 au 28 février 2020.

1. Objectif de la mission

Cette mission vise la création de possibilités de co-innovation industrielle entre des entreprises canadiennes et britanniques dans le domaine de la production alimentaire durable, des technologies numériques et des chaînes d'approvisionnement entre les entreprises canadiennes et britanniques.

2. Secteurs ciblés

3. Dates importantes

3 janvier 2020 Date limite pour les inscriptions
7 janvier 2020 Date limite pour présenter une déclaration d'intérêt
17 janvier 2020 Communication des résultats

4. Profil de la délégation canadienne

Les entreprises souhaitant participer à cette initiative doivent être des PME canadiennes qui respectent les exigences ci‑après.

Exigences minimales :

La priorité sera accordée aux PME qui :

5. Description de la mission

En prévision d'un appel à propositions qu'Innovate UK et le PARI CNRC prévoient lancer en janvier 2020 pour des projets de co‑innovation industrielle dans le domaine de la production alimentaire durable, une mission de jumelage sera entamée pour appuyer la définition des projets et l'identification de partenaires. La mission Canada‑Royaume‑Uni sur la production alimentaire durable se déroulera du 24 au 28 février 2020 et comprendra de la formation, des ateliers, des visites d'installations et des activités de jumelage à Londres, York et Édimbourg.

Les participants se familiariseront avec l'écosystème britannique de soutien à la R‑D industrielle, avec les capacités du Royaume‑Uni en matière de technologies agricoles et d'agriculture intelligente, et avec les détails de l'appel à propositions prévu. Les ateliers permettront aux entreprises canadiennes de rencontrer des collaborateurs potentiels et de discuter des défis et des possibilités communs.

L'appel à propositions prévu permettra de sélectionner des projets visant à améliorer la productivité et la durabilité des systèmes de culture et d'élevage (y compris l'aquaculture) grâce à des approches de précision intégrées et des solutions axées sur les données.

6. Contexte

L'agriculture britannique est confrontée à de nombreux défis propres aux économies les plus avancées du globe, notamment les attentes accrues en matière de gestion de l'environnement et en matière de qualité et de productivité. Dans un contexte de pénurie de main‑d'œuvre amplifiée par le Brexit, l'automatisation joue un rôle de plus en plus important dans la production alimentaire destinée aux marchés intérieur et extérieur.

Le Royaume-Uni subvient à environ 60 % de ses besoins alimentaires grâce à l'agriculture domestique, générant ainsi environ 5,4 milliards de livres sterling par an, principalement sous forme de produits laitiers, de bétail et de produits agricoles. Le pays importe environ deux fois plus de produits alimentaires qu'il n'en exporte, et on s'attend à ce que les chaînes d'approvisionnement qui relient le Royaume‑Uni à ses principaux marchés en Europe occidentale soient perturbées si le projet du Brexit va de l'avant. La perte des subventions de l'Union européenne (d'une valeur de 3,2 milliards de livres sterling), la renégociation éventuelle de la mobilité des travailleurs saisonniers et la disponibilité décroissante des produits alimentaires importés devraient susciter un intérêt grandissant pour l'amélioration de la productivité grâce au développement et au déploiement de technologies agricoles dans l'agriculture de précision et dans la gestion du bétail. Ces secteurs présentent des occasions très intéressantes pour les innovateurs canadiens qui souhaitent faire affaire avec la chaîne de valeur agricole du Royaume‑Uni afin d'établir des solutions technologiques futures et des relations commerciales à long terme sur les marchés britannique, européen et mondial.

7. Appui financier

Le PARI CNRC pourrait accorder aux PME admissibles une aide financière correspondant à un maximum de 75 % du coût de leurs billets d'avion en classe économique et de leurs frais d'hébergement, jusqu'à concurrence de 3 000 dollars canadiens.

8. Coordonnées

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec Gordon Jolly, conseiller en technologie industrielle du PARI CNRC.

Date de modification: