Tableau 4 : Initiatives horizontales

 

Information générale

Nom de l'initiative horizontale Initiative de R‑D en génomique (IRDG)
Ministères responsables Conseil national de recherches du Canada (CNRC)
Organisations fédérales partenaires Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), Pêches et Océans Canada (POC), Environnement Canada (EC), Santé Canada (SC), Conseil national de recherches du Canada (CNRC), Ressources naturelles Canada (RNCan), Agence de santé publique du Canada (ASPC). Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont reçu une allocation ponctuelle en 1999‑2000.
Partenaires non fédéraux et non gouvernementaux Sans objet
Date de mise en œuvre de l'initiative horizontale Avril 1999, renouvelée en 2002‑2003, 2005‑2006, 2011‑2012 et 2014‑2015
Date d'achèvement de l'initiative horizontale Mars 2019
Montant total des fonds fédéraux alloués (de la date de mise en œuvre à la date d'achèvement) (en dollars) 393,3 M$
Fonds provenant de partenaires non fédéraux et non gouvernementaux Sans objet
Description de l'initiative horizontale

L'Initiative de R-D en génomique (IRDG) appuie la recherche en génomique effectuée dans les laboratoires publics fédéraux. Elle se concentre sur les mandats qui lui sont attribués par les ministères et organismes participants et sur leurs priorités. Menée en collaboration avec des universités et des entreprises privées, la recherche appuyée par l'IRDG couvre des domaines aussi diversifiés que les soins de santé, la salubrité des aliments et la sécurité alimentaire mondiale, une saine gestion des ressources naturelles, l'avènement d'un secteur agricole concurrentiel et durable et la protection de l'environnement. Depuis la mise en œuvre de l'IRDG en 1999, les ministères et organismes participants se sont dotés d'une solide capacité de recherche en génomique et ont parcouru beaucoup de chemin dans leur poursuite des objectifs de l'Initiative, comme l'ont confirmé deux évaluations indépendantes (effectuées en 2006 et 2011) et une vérification effectuée par le Bureau du vérificateur général (2012). On trouvera des renseignements additionnels à ce sujet sur le site Web de l'IRDG.

Résultats partagés La stratégie de mesure du rendement de l'initiative horizontale IRDG a été revue et mise à jour pour la phase VI. Cette nouvelle mouture de la stratégie couvre les exercices 2014‑2015 à 2018‑2019 et officialise les rôles et les responsabilités des huit ministères et organismes participants dans l'espoir d'en venir à une surveillance et une évaluation plus efficaces des activités. Cette stratégie appelle trois résultats intermédiaires : 1) positionnement des ministères et organismes à vocation scientifique de l'administration fédérale comme des chefs de file de la recherche en génomique; 2) utilisation des résultats de la recherche à l'appui des décisions gouvernementales en matière de réglementation, de politiques ou de gestion des ressources; et 3) utilisation des résultats de la recherche par les parties intéressées afin de soutenir l'innovation au Canada. La stratégie contribuera à l'obtention des résultats escomptés par le gouvernement du Canada : des Canadiens en santé, une croissance économique forte, une économie novatrice axée sur le savoir et un environnement propre et sain.
Structures de gouvernance

Un comité de coordination interministériel composé de sous-ministres adjoints (SMA) été créé pour superviser la gestion et la coordination collectives de l'IRDG fédérale. Ce comité est présidé par l'organisme responsable (CNRC) et regroupe des sous-ministres adjoints de chaque organisme qui reçoit du financement, ainsi que des représentants invités d'Industrie Canada et de Génome Canada. Le Comité assume la responsabilité de l'orientation stratégique générale de l'IRDG et de l'approbation de ses priorités en matière d'investissement. Il s'assure que des mécanismes efficaces d'établissement des priorités sont appliqués par les ministères et organismes, et que les objectifs et priorités du gouvernement sont pris en compte. Le Comité s'assure aussi que des principes communs de gestion sont mis en œuvre et que les organismes collaborent entre eux chaque fois que cela est pertinent et possible. Le Comité se réunit habituellement trois fois par année à l'invitation du président, et plus souvent si des besoins précis le justifient ou qu'une décision donnée doit être prise.

Un groupe de travail interministériel (GTI) appuie les travaux du Comité. Il est présidé par l'organisme responsable (le CNRC) et regroupe membre de la direction de tous les ministères et organismes participants et d'Industrie Canada. Le mandat du GTI consiste à formuler des recommandations et à fournir des conseils stratégiques au CC SMA à propos de l'établissement des priorités stratégiques et de la gestion globale de l'IRDG. Il incombe au GTI de fixer les orientations des activités de programme de l'IRDG liées au fonctionnement, à la planification de la mise en œuvre et à l'établissement des priorités d'investissement. Le GTI appuie aussi les exigences en matière d'évaluation et de reddition de comptes liées à l'Initiative. Il se réunit environ tous les deux mois ou plus souvent lorsque des besoins précis de recommandations ou des conseils le justifient ainsi que pour élaborer et approuver le rapport annuel sur le rendement de l'IRDG.

Une fonction de coordination, installée au CNRC, assure au sein de l'IRDG la coordination des programmes et fournit un soutien aux communications, au réseautage et à la promotion des programmes. Entre autres tâches, cette fonction appuie le travail du CC SMA et du GTI sur l'IRDG, favorise des communications transparentes et efficaces avec les ministères à propos du cycle de planification, applique les processus, assure l'administration financière et répond aux autres exigences du processus de gestion des projets en plus d'appuyer la planification et la mise en œuvre des projets interministériels. Il incombe aussi à cette fonction de procéder à des études et à des analyses qui servent ensuite de base à l'établissement des priorités de recherche pour l'ensemble de l'IRDG, d'offrir un soutien à la gestion et à l'administration et d'appuyer la gestion du rendement, la production de rapports, l'évaluation et les communications.

Faits saillants de la planification

L'exercice 2016‑2017 sera la troisième de la phase VI de l'IRDG dont les buts sont les suivants : 1) s'attaquer aux priorités partagées grâce par une intégration horizontale et une collaboration efficace dans le cadre des projets interministériels; et 2) appuyer les priorités, les politiques et les mandats du gouvernement grâce à des recherches en génomique de fort calibre concertées dans les domaines où les laboratoires fédéraux ont des rôles et des compétences distincts. Le développement des projets interministériels, tout en continuant à investir dans la recherche à forfait, s'est amorcé dans le cadre de la phase V et s'est avéré un moyen efficace pour s'assurer du maintien de la pertinence et des retombées de l'IRDG pour les Canadiens. Le risque global lié au financement et à la prestation du programme de l'IRDG a été évalué au cours des étapes de planification de l'évaluation de l'IRDG effectuée en 2010 et on a alors établi que le risque était moyen ou peu élevé.

Résultats à atteindre par les partenaires non fédéraux et non gouvernementaux Sans objet
Coordonnées de la personne-ressource

Roman Szumski
Vice-président, Sciences de la vie
Conseil national de recherches du Canada
613-993-9244
Roman.Szumski@nrc-cnrc.gc.ca

Renseignements sur la planification

Organisations fédérales Lien à l'architecture d'alignement des programmes du ministère Programmes et activités contribuant à l'initiative horizontale Affectations totales (de la date de mise en œuvre à la date d'achèvement) (en millions) Dépenses prévues en 2016‑2017 (en millions) Résultats prévus en 2016‑2017 Indicateurs de rendement en 2016‑2017 Cibles pour 2016‑2017
AAC Science, innovation, adoption et durabilité Projet canadien de génomique des plantes cultivées (PCGPC) 108,50 4,44

Table 4a note RP1

Table 4a note RP2

Table 4a note IR1

Table 4a note C1

Table 4a note C2

ACIA Programme de salubrité des aliments, Programme de santé des animaux et de prévention des zoonoses, Programme des ressources végétales IRDG 3,60 0,72

Table 4a note RP3

Table 4a note IR3.1

Table 4a note IR3.2

Table 4a note C3

POC Biotechnologie et génomique Stratégie nationale de R D en génomique marine et en biotechnologie 16,50 0,72

Table 4a note RP4

Table 4a note IR4

Table 4a note C4

EC Changement climatique et assainissement de l'air Applications stratégiques des technologies génomiques dans le domaine de l'environnement (ASTGE) 18,55 0,80

Table 4a note RP5

Table 4a note IR5

Table 4a note C5

HC

Politique publique canadienne en matière de santé

  • Priorités du système de santé
IRDG 53,12 0,11

Table 4a note RP6

Table 4a note IR6

Table 4a note C6

Produits de santé

  • Biologiques et radiopharmaceutiques
IRDG 2,14 0,44

Table 4a note RP6

Table 4a note IR6

Table 4a note C6

Produits de santé

  • Salubrité des aliments et nutrition
IRDG 0,93 0,24

Table 4a note RP6

Table 4a note IR6

Table 4a note C6

Risques environnementaux pour la santé

  • Impacts sur la santé des produits chimiques
IRDG 2,91 0,82

Table 4a note RP6

Table 4a note IR6

Table 4a note C6

Total pour toute l'architecture d'alignement des programmes IRDG 59,10 1,60

Table 4a note RP6

Table 4a note IR6

Table 4a note C6

CNRC Développement et progrès des technologies IRDG 108,50 4,44

Table 4a note RP1

Table 4a note RP7

Table 4a note IR7.1

Table 4a note IR7.2

Table 4a note C1

Table 4a note C7

Priorités partagées 28,86 3,98

Table 4a note RP8

Table 4a note IR7.1

Table 4a note IR7.2

Table 4a note C8

RNCan Innovation menant à de nouveaux produits et processus IRDG 36,10 1,60

Table 4a note RP9

Table 4a note IR9.1

Table 4a note IR9.2

Table 4a note C9

ASPC Infrastructure de santé publique IRDG 13,10 1,60

Table 4a note RP10

Table 4a note IR10.1

Table 4a note IR10.2

Table 4a note C10

IRSC S.O. S.O. 0.50 0 S.O. S.O. S.O.
Montant total pour l'ensemble des organisations fédérales 393,30 19,90 Sans objet

Notes de tableau

Tableau 4a note RP1

La génomique est utilisée pour augmenter considérablement la part du Canada dans la production mondiale de blé.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note RP1

Tableau 4a note IR1

Nombre de résultats scientifiques générés sous la forme d'articles scientifiques

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR1

Tableau 4a note C1

Le CNRC maintiendra les activités du programme Amélioration du blé canadien dans le domaine de la résistance aux maladies et au stress abiotique, de la sélection assistée par la génomique et du développement de semences. Ce programme représente la contribution du CNRC à l'Alliance canadienne du blé, une alliance de recherche de grande envergure qui a pour objet d'accroître le rendement de la culture du blé au Canada, sa durabilité et sa rentabilité pour le plus grand avantage des agriculteurs canadiens et de l'économie nationale. AAC appuie les objectifs de l'Alliance dans le cadre de son Projet canadien de génomique des plantes cultivées. L'Alliance obtient aussi une contribution importante de l'Université de la Saskatchewan et de la province de la Saskatchewan. La cible pour le nombre de résultats scientifiques générés sous la forme d'articles scientifiques est définie à 45.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note C1

Tableau 4a note RP2

La génomique est utilisée pour accroître la valeur des cultures et des produits agricoles du Canada.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note RP2

Tableau 4a note C2

Les investissements de l'IRDG dans les activités d'AAC se concentreront sur les priorités du Projet canadien de génomique des plantes cultivées et on misera sur ces investissements pour donner à l'industrie les moyens de profiter de nouvelles possibilités d'innovation. Les activités appartiendront à l'une ou l'autre de trois grandes catégories : 1) biodiversité, extraction de gènes et analyse fonctionnelle, pour le développement de traits génétiques caractéristiques à valeur ajoutée (par exemple, augmentation de la qualité des semences) sur un marché fortement concurrentiel, ce qui augmentera la résistance des cultures canadiennes au stress abiotique et biotique potentiellement catastrophique et maximisera la rentabilité dans le secteur; 2) outils de bio-informatique et outils physiques, pour que les scientifiques soient en mesure d'optimiser les possibilités qu'offre la recherche axée sur la génomique (par exemple, identification et caractérisation des codes génétiques comportant des traits caractéristiques souhaitables liés à la qualité des semences ou à la résistance aux maladies); 3) accès amélioré aux matériaux biologiques et aux ensembles de données afin d'accroître l'efficacité de la sélection des plantes pour être en mesure de jeter les bases scientifiques de progrès importants à venir dans le développement et la production de traits prioritaires désignés par l'industrie (par exemple, résistance aux maladies).

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note C2

Tableau 4a note RP3

La génomique est utilisée dans le secteur de la salubrité des aliments, de la santé animale et de la protection des plantes.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note RP3

Tableau 4a note IR3.1

Nombre de procédures normalisées d'exploitation / outils développés et / ou transférée à des utilisateurs finaux pour soutenir les stratégies de gestion des risques.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR3.1

Tableau 4a note IR3.2

Nombre de sorties scientifiques généré sous la forme de publications, de présentations et contributions aux bases de données pour appuyer les décisions de gestion fondées sur des preuves de réglementation, politiques ou de ressources.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR3.2

Tableau 4a note C3

Les fonds de l'IRDG serviront à accroître la capacité en génomique de l'ACIA de manière à augmenter les capacités de surveillance au moyen d'outils diagnostiques mobiles. Les activités de l'IRDG se concentreront plus précisément dans trois domaines : 1) la salubrité des aliments, pour mieux aider l'ACIA à effectuer des essais de conformité, à procéder à l'attribution des sources et à évaluer les risques, ce qui facilitera l'application des normes de Santé Canada; 2) les ressources végétales, pour permettre la détection précoce des maladies, intervenir rapidement et prendre des décisions éclairées à propos des phytoparasites réglementés et des produits végétaux dans les secteurs agricole et forestier; 3) la santé animale, pour appuyer la gestion des risques de santé publique associés à la transmission des zoonoses, des maladies à déclaration obligatoire et des maladies animales en émergence.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note C3

Tableau 4a note RP4

Avis et connaissances en matière de génomique pour la gestion des pêches et des océans

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note RP4

Tableau 4a note IR4

Pourcentage des projets de l'IRDG qui a fourni des connaissances sur la génomique et des conseils aux décideurs

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR4

Tableau 4a note C4

Les recherches de POC rendues possibles par la génomique demeureront axées sur les thèmes suivants : 1) protection des espèces de poissons et maintien de récoltes durables, pour développer et utiliser des outils génomiques de pointe permettant d'identifier avec précision les espèces, les populations et les stocks afin de mieux gérer les pêches et assurer la conservation des stocks vulnérables et des espèces menacées, et maintenir la biodiversité aquatique; 2) préservation des produits canadiens à base de poissons et de fruits de mer, pour développer des techniques novatrices de génomique permettant de détecter, de surveiller et de réduire au minimum les effets néfastes des pathogènes (par exemple, le virus de l'anémie infectieuse du saumon) et ainsi préserver la santé des ressources aquatiques du Canada et maintenir les exportations de produits à base de fruits de mer et de poissons de notre pays; 3) maintien d'écosystèmes aquatiques sains et productifs, pour développer et appliquer de nouveaux outils de génomique à la surveillance et à l'atténuation des retombées sur les écosystèmes aquatiques et à la restauration des écosystèmes contaminés.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note C4

Tableau 4a note RP5

Outils et technologies génomiques pour faciliter une prise de décisions responsable

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note RP5

Tableau 4a note IR5

Une sensibilisation accrue et la compréhension des cinq priorités de recherche du programme Applications stratégiques des technologies génomique dans le domaine de l'environnement (ASTGE)

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR5

Tableau 4a note C5

EC continuera d'utiliser les fonds de l'IRDG dans le cadre du programme ASTGE sous l'un ou l'autre des thèmes suivants : 1) évaluation du risque chimique et biologique : pour établir des indicateurs de résultats en toxicologie et déterminer les effets toxicologiques des micro-organismes, des produits chimiques à risque et des sources de stress émergentes et prévoir le mode d'action des produits chimiques à risque et leurs effets sur les organismes vivants; 2) la conservation de la faune, pour comprendre comment les gènes interagissent dans la flore et la faune en réaction aux conditions environnementales; 3) la surveillance environnementale des indicateurs (par exemple, profil d'expression génique) dans les écosystèmes aquatiques et terrestres clés, notamment dans l'Arctique et les sables bitumineux; 4) la conformité et l'application, pour analyser la flore et la faune afin d'identifier des espèces précises, de détecter l'ascendance parentale et de s'assurer de l'origine géographique. Ce travail permettra à EC de s'acquitter de ses obligations en vertu de la Loi sur les pêches et de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement ainsi que dans le cadre de certains programmes dont le Plan de gestion des produits chimiques. La génomique environnementale continuera aussi de permettre à EC, en tant que membre du Conseil de l'Arctique, de s'acquitter de ses obligations dans le domaine de la conservation de la flore et de la faune, de la surveillance de l'environnement et des évaluations environnementales.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note C5

Tableau 4a note RP6

Connaissances en génomique à l'avantage du système canadien de réglementation de la santé

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note RP6

Tableau 4a note IR6

Pourcentage des activités ciblées de transfert de connaissances accomplis liés à la recherche en génomique (par exemple, réunions avec les clients, affiche / présentations de conférence et des publications évaluées par les pairs)

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR6

Tableau 4a note C6

La recherche en génomique continuera de se concentrer sur quatre domaines d'investissement prioritaires afin de renforcer le rôle d'organisme de réglementation de SC : 1) la diffusion des connaissances en matière de réglementation des produits thérapeutiques et biologiques, pour permettre la prise et le soutien de décisions éclairées en matière de réglementation tout au long du cycle de vie des produits biothérapeutiques. Plus précisément, EC poursuivra avec des projets de recherche sur les vaccins et de nouveaux projets à base de cellules souches. Au cours de l'exercice 2016-2017, la recherche sur les cellules souches d'EC identifiera des molécules qui peuvent être utilisés pour surveiller l'innocuité et l'efficacité des produits à base de cellules souches mésenchymateuses. En outre, des projets de recherche sur les vaccins permettront de développer une liste de marqueurs de cellules immunitaires qui peuvent être utilisés pour améliorer les méthodes actuelles de surveillance de l'efficacité des vaccins du virus respiratoire syncytial; 2) la diffusion des connaissances en matière de réglementation sur la salubrité alimentaire et la nutrition, pour permettre la détection et la caractérisation des micro organismes d'origine alimentaire, la caractérisation des effets sur la santé des contaminants alimentaires, des produits allergènes, des éléments nutritifs, des nouveaux aliments et des nouveaux ingrédients alimentaires et des pré et probiotiques, et le développement de marqueurs de l'état de santé et des maladies (par exemple, cancer, diabète, obésité, allergies et maladies cardiovasculaires) dans le contexte de l'exposition à certains aliments, micro organismes, produits allergènes et contaminants alimentaires; 3) la protection de la santé humaine contre les effets néfastes éventuels de contaminants environnementaux, de rayonnements, de produits de consommation et de pesticides; 4) la recherche sur les retombées socioéthiques des technologies de génomique, de ses extrants et de ses produits, pour la mise au point d'une méthode d'intégration de la génomique responsable et avantageuse sur le plan social tenant compte des considérations éthiques, juridiques et socio-économiques.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note C6

Tableau 4a note RP7

Progrès commerciaux pertinents dans le domaine de la R-D en génomique liée à la santé humaine

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note RP7

Tableau 4a note IR7.1

Déploiement de la technologie (engagements de clients d'exploiter les innovations du CNRC)

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR7.1

Tableau 4a note IR7.2

Rétroaction des clients / des parties prenantes sur les avantages: l'emploi, les ventes, la R-D

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR7.2

Tableau 4a note C7

Les investissements de l'IRDG au CNRC seront effectués dans des domaines qui ont besoin de la génomique pour contribuer à la poursuite des priorités stratégiques nationales de l'industrie et du gouvernement (forte croissance économique, Canadiens en santé, économie novatrice axée sur le savoir) sous la forme de programmes de recherche et de technologies axés sur une mission. Le volet de l'IRDG lié à la santé humaine appuiera le programme Produits biologiques et produits biologiques ultérieurs du CNRC. La mise en œuvre de ce programme a été approuvée par le Comité de la haute direction du CNRC après un processus rigoureux d'approbation et de mise en œuvre.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note C7

Table 4a note RP8

Recherche interministérielle concertée pour avancer des priorités et des objectifs communs sur des sujets qui vont au-delà des mandats des ministères individuels

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note RP8

Tableau 4a note C8

Deux nouveaux projets prioritaires partagés seront lancés en 2016-2017. Le projet sur la résistance aux antimicrobiens permettra de mieux comprendre les activités cruciales qui contribuent au développement de la résistance aux antimicrobiens et les voies d'exposition importantes par lesquelles les bactéries résistantes aux antimicrobiens contaminent les humains, des travaux qui pourraient éventuellement servir à valider des technologies, des pratiques et des politiques à la fois viables sur le plan économique et capables de ralentir le développement de la résistance aux antimicrobiens. Ce projet est un élément clé du Plan d'action fédéral sur la résistance et le recours aux antimicrobiens au Canada. Le projet de biosurveillance fondée sur la métagénomique de l'écosystème (EcoBiomics) a pour objet le développement d'outils génomiques de pointe qui serviront à surveillance de la qualité des eaux potables et des cours d'eau destinés aux loisirs, à l'évaluation de la biodiversité des invertébrés et micro-organismes d'eau douce, à l'évaluation de la santé des sols essentiels à la productivité des secteurs agricoles et forestiers du Canada et aux recherches sur la remédiation des sols dans les secteurs pétrolier et minier. Les effets principaux de ce projet consisteront à favoriser la responsabilisation environnementale, à garantir l'accès aux marchés mondiaux des ressources naturelles canadiennes et à accroître l'acceptabilité sociale du développement économique au Canada.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note C8

Tableau 4a note RP9

Connaissances génomiques pour la régénération et la protection des forêts

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note RP9

Tableau 4a note IR9.1

Nombre de nouveaux produits et de processus résultant de l'information de RNCan

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR9.1

Tableau 4a note IR9.2

R-D des dépenses dans les secteurs des ressources naturelles, les dépenses totales spécifiques de R-D intra-muros dans l'énergie, l'exploitation minière et les secteurs forestiers

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR9.2

Tableau 4a note C9

Le Service canadien des forêts de RNCan se concentrera sur l'accélération de la transformation des connaissances accumulées en génomique en applications concrètes capables de soutenir la compétitivité du secteur forestier canadien. Voici quelques exemples : 1) Régénération des forêts : le développement d'applications de génomique novatrices entraînera la production accélérée de fibres de qualité supérieure, ce qui se traduira par des retombées économiques et environnementales favorables pour le Canada. 2) Protection des forêts : le développement d'outils diagnostiques novateurs issus de la génomique permettra la détection rapide et la gestion des insectes ravageurs et des maladies qui menacent la santé et l'intégrité écologique des forêts canadiennes, du secteur forestier et des communautés qui vivent de la forêt.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note C9

Tableau 4a note RP10

Connaissances en génomique pour renforcer les programmes et les mesures de santé publique liés aux maladies infectieuses et aux maladies chroniques.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note RP10

Tableau 4a note IR10.1

Pourcentage des clients manifestant leur satisfaction globale des services de laboratoire de référence comme « satisfaits » ou « très satisfaits »

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR10.1

Tableau 4a note IR10.2

Nombre de citations de publication de recherche du laboratoire de l'agence démontrant l'absorption du transfert de connaissance

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note IR10.2

Tableau 4a note C10

L'étude génomique des agents pathogènes et de leurs caractéristiques associées aux maladies infectieuses engendre de nouvelles méthodes plus rapides et plus rentables de surveiller, de prévenir et de contrôler certaines maladies (par exemple, outils moléculaires permettant de mieux identifier les organismes associés aux éclosions de maladies). Les activités de recherche de l'ASPC dans le cadre de l'IRDG consistent à appliquer les nouvelles technologies issues des sciences en « omique » pour générer de nouvelles connaissances susceptibles d'appuyer la prise des décisions des autorités de santé publique et la création de nouveaux outils pour améliorer la prévention et le contrôle des maladies. Ces technologies procurent aux professionnels des moyens d'améliorer 1) la prévention et le contrôle des agents pathogènes prioritaires; 2) les interventions liées aux agents pathogènes résistants aux antimicrobiens; 3) la surveillance des maladies infectieuses et 4) les mesures de sécurité en matière de santé publique. Les connaissances générées par les méthodes génomiques favorisent des analyses de risques plus détaillées ainsi que la définition et le développement de nouveaux points d'intervention pour le contrôle et la prévention des maladies infectieuses. Les cibles pour IR10.1 et IR10.2 sont définies à 90% et 1800 respectivement.

Retour à la référence de la note de bas de tableau 4a note C10