La parole est aux femmes en STIM : Birgit Nielsen - vidéo

 

Transcription descriptive

[L'arrière-plan bleu est traversé par 2 lignes blanches qui se terminent par deux cercles, le premier (à gauche) est rouge, le second (à droite) est blanc.]

[Dans le cercle rouge (le premier) est affiché du texte animé, « au-delà des défis », puis dans le cercle blanc (le second) chaque lettre s'estompe pour afficher « de grandes perspectives… » alors que l'arrière-plan bleu clignote. Fondu.]

[Birgit Nielsen est debout devant un arrière-plan blanc et s'adresse directement à la caméra.]

Birgit Nielsen: Au début de la pandémie, il y avait une pénurie mondiale d'écouvillons servant à la prise d'échantillons

[Texte à l'écran : Birgit Nielsen, Conseillère en technologie industrielle]

Birgit Nielsen: dans le nasopharynx pour les tests de dépistage de la COVID. Comme il était vital que le Canada puisse compter sur un approvisionnement fiable en écouvillons, le gouvernement canadien a mis la priorité sur la création d'une capacité de production d'écouvillons.

Avant la pandémie, il n'y avait aucun fabricant d'écouvillons au Canada. Aujourd'hui, on compte plus de 10 entreprises capables de produire de grandes quantités d'écouvillons et de répondre ainsi à la demande pour les tests de dépistage de la COVID.

Notre travail consiste à nous assurer qu'il y a suffisamment d'écouvillons pour répondre aux besoins de tests de dépistage de la COVID-19 sur la population canadienne, une stratégie fondamentale pour lutter contre la pandémie et aplanir la courbe.

Je travaille avec une équipe de représentants du CNRC, du gouvernement et de l'industrie pour assurer une production d'écouvillons efficaces en quantité suffisante. Les chercheurs testent d'abord les caractéristiques des écouvillons et leur efficacité à prélever des échantillons de virus. Le PARI appuie ensuite des essais cliniques pour tester les écouvillons sur des patients atteints de la maladie

Certains fabricants d'écouvillons proviennent de secteurs comme l'aérospatiale et la fabrication automobile. Ils ont converti leur production pour renforcer le secteur des dispositifs médicaux au Canada, qui est non seulement un secteur essentiel en temps de pandémie, mais pour la santé des Canadiens à long terme.

La pandémie a été non seulement éprouvante pour les entreprises, mais aussi pour les particuliers. Et pour les personnes qui comme moi font du télétravail, surtout dans des projets sur la COVID, les heures sont parfois très longues, et la démarcation entre le travail et la vie privée tend à s'estomper. Pour cette raison, je consacre le temps que je prendrais habituellement pour me rendre au travail à des activités personnelles, comme aller marcher au bord de la rivière avant de commencer ma journée.

[Texte à l'écran :]

[La musique s'arrête]

[Conseil national de recherches du Canada]

[Mot-symbole "Canada"]