Consultez quelques-uns de nos projets de recherche qui ont connu du succès et voyez comment notre travail contribue au succès de nos clients et de nos partenaires.

 

""

- Ottawa, Ontario

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Industrie : Technologies de gestion de l’eau et des eaux usées
En utilisant les bioréacteurs d'algues Brite-Box, les chercheurs peuvent faire varier les conditions dans les réservoirs pour créer des applications et des solutions d'algues innovantes.

- Ketch Harbour, Nouvelle-Écosse

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Industrie : Aquaculture
""

- St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Industrie : Marin
""

- Ottawa, Ontario

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Industrie : Automobile, Cargaison
""

- Ottawa, Ontario

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Industrie : Technologies propres, Construction, Énergie et ressources naturelles, Transport
""

- Ottawa, Ontario

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
""

- St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Industrie : Technologies de modélisation et de simulation
""

- St. George, Nouveau-Brunswick

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Industrie : Technologies de gestion de l’eau et des eaux usées, Technologies de modélisation et de simulation
""

- Bassin de la rivière Pembina, Manitoba

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Pour empêcher les eaux de fonte printanières du Dakota du Nord de se déverser au Canada, les agriculteurs manitobains du bassin de la rivière Pembina ont érigé une digue de 29 km, à 10 mètres à peine au nord de la frontière. Bâti dans les années 1940, l'ouvrage a bel et bien freiné les inondations en sol canadien, cependant ce sont les terres arables américaines qui subissent désormais les méfaits de la crue.
""

- Montréal, Québec

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
La biorestauration est une technique de gestion de déchets qui fait appel aux microorganismes pour décomposer les produits chimiques toxiques dans le sol, l'eau et l'air. Elle pourrait changer la façon dont les organismes municipaux et gouvernementaux minimisent les effets néfastes des déversements de produits chimiques organiques sur l'environnement. Au pays, la biorestauration a déjà fait ses preuves dans les sols du Grand Nord, ce qui nous incite à en explorer le potentiel dans l'environnement marin.