Interruption du service de courriel ce weekend du samedi 30 septembre à 11 h au dimanche 1er octobre à 20 h (HE)

Des travaux de maintenance annuelle sur nos serveurs auront lieu ce weekend. Ceci aura un impact sur les courriels entrants et sortants adressés au CNRC, y compris sur notre site Web. Le service devrait reprendre immédiatement après les travaux de maintenance.

Yujie Zhang, Ph. D.

- Ottawa, Ontario

Yujie tient un récipient de résine contenant une feuille d'érable imprimée en 3D.

Yujie prépare une résine de polymère utilisée dans l'impression 3D optique.

Yujie montre un lapin de Stanford imprimé en 3D.

Yujie Zhang a obtenu son doctorat en génie chimique de l'Université d'Ottawa en décembre 2019. Peu de temps ensuite, elle s'est inscrite au programme de stagiaires de recherche postdoctorale du Conseil national de recherches (CNRC) après avoir vu les possibilités que le programme offrait pour les projets de recherche. En septembre 2022, elle a commencé une bourse postdoctorale au Centre de recherche sur les technologies de sécurité et de rupture.

Ses recherches portent sur le développement de matériaux en d'impression 3D, en particulier sur l'impression volumétrique, un nouveau type de technologie d'impression 3D qui utilise la lumière et les photorésines (un polymère qui modifie ses propriétés lorsqu'il est exposé à la lumière). L'une des principales différences entre l'impression 3D ordinaire et l'impression 3D volumétrique est que les objets sont imprimés dans leur ensemble dans les 3 dimensions à la fois, plutôt que dans un processus répété de couches 2D de bas en haut, et qu'il n'est pas nécessaire d'avoir une structure de soutien. Cette méthode d'impression pratique pourrait être appliquée dans de nombreux domaines, comme l'optique, la biomédecine, l'électronique structurelle et la microfluidique.

Yujie est chargée d'étudier la chimie qui sous-tend l'impression volumétrique et de l'appliquer afin de développer des photorésines qui non seulement durciront plus rapidement, mais offriront aussi une meilleure qualité d'impression. Elle a développé une série de formulations de photorésines utiles pour diverses applications qui permettront l'impression 3D de céramiques. L'équipe du projet a eu du succès avec ses techniques de fabrication, ayant réussi à modéliser et imprimer une forme 3D avec une précision d'environ 1 %, et ce, en une seule minute!

« Faire partie d'une organisation qui reconnaît la valeur de la liberté de recherche est un privilège. Non seulement les projets sont-ils intéressants, mais les gens avec lesquels je travaille rendent la recherche encore meilleure. Le fait d'être entourée de collègues passionnés par leur travail fait toute la différence. La positivité aide à faire avancer les projets. Je recommanderais certainement le programme de stagiaires de recherche postdoctorale à toute personne intéressée à poser sa candidature », a-t-elle dit.

Yujie espère continuer à repousser les limites du monde de l'impression 3D et d'autres domaines passionnants.

Apprenez-en davantage sur le programme de stagiaires de recherche postdoctorale et le Centre de recherche sur les technologies de sécurité et de rupture.