- Ottawa, Ontario

Natesa MacRae

Natesa MacRae mène sa vie un peu comme elle orchestre les systèmes complexes : en trouvant une façon pour que tout fonctionne comme sur des roulettes. Bien qu'elle ait d'abord envisagé des études en médecine, elle a changé d'idée à la dernière minute pour s'inscrire à une foule de programmes dans diverses universités. Au bout du compte, elle a obtenu un baccalauréat en génie chimique de l'Université McGill. Elle ne l'a jamais regretté.

Natesa a débuté sa carrière dans le domaine des systèmes automatisés. Elle a eu la chance unique de décrocher un poste d'ingénieure en systèmes dans le programme Canadarm de MDA Space Missions, où elle a reçu une formation pour devenir spécialiste en missions aux centres spatiaux Johnson et Kennedy. Parallèlement, Natesa a poursuivi une maîtrise en génie aéronautique à temps partiel, à l'Institute for Aerospace Studies de l'Université de Toronto. Elle a ensuite été mutée dans l'équipe des systèmes évolués de MDA.

Après avoir consacré cinq ans de sa vie aux systèmes spatiaux, Natesa a alors décidé de faire cavalier seul et de démarrer sa propre entreprise, axée sur la validation des systèmes automatisés pour la biologie, les dispositifs médicaux et l'industrie pharmaceutique. En 2011, au terme de treize années dans le secteur privé, elle s'est jointe au CNRC en tant qu'ingénieure en systèmes au Centre de recherche en aérospatiale. Depuis, Natesa a pris en charge les systèmes industriels de commande du Laboratoire des turbines à gaz du CNRC qui reproduisent les conditions d'altitude et de givrage dans lesquelles sont testés les moteurs et fournissent l'air fortement comprimé servant à vérifier les systèmes de combustion polyvalents, à faibles dégagements, destinés aux secteurs de l'aéronautique et de l'énergie. Natesa prône aussi l'écologisation de l'ingénierie, puisque ses recherches actuelles portent sur l'électrification des aéronefs, la décarburation du réseau canadien de l'énergie et l'usage de combustibles de remplacement non polluants.