Narges Shaabani

 

- Edmonton, Alberta

Narges Shaabani

Nul n'ignore que la force du CNRC réside dans sa diversité. Après avoir pris part à des travaux de recherche sur la fabrication de capteurs durant ses études de maîtrise au Centre d'excellence en électrochimie de l'Université de Téhéran en Iran, Narges Shaabani est aujourd'hui attachée de recherches au Centre de recherche en nanotechnologie (NANO) du CNRC à Edmonton.

Arrivée à Edmonton en 2010, Narges a obtenu son doctorat en 2016 à l'Université de l'Alberta, où elle a travaillé dans le laboratoire de microfluidique innovateur du professeur Jed Harrison. Il y a trois ans, elle s'est jointe à l'équipe des nanotechnologies biomédicales du Centre de recherche en nanotechnologie. Elle travaille actuellement dans l'équipe de détection et d'automatisation. « En tant que femme et chercheuse, je suis fière de contribuer à la recherche à la fine pointe de la technologie au CNRC », se réjouit Narges. « J'adore travailler dans cet environnement de recherche, qui est des plus enrichissants. »

Dans ses nouvelles fonctions, Narges travaille à la mise au point de capteurs électrochimiques polymères à empreinte moléculaire, dans le cadre d'un projet mené en collaboration avec un autre organisme gouvernemental et s'inscrivant dans les activités de biodétection du centre de recherche. Elle organise également des séminaires en électrochimie, assiste à des conférences, rédige des propositions et des articles de revues et se tient au courant des dernières publications.

La série de séminaires à laquelle elle participe a été lancée dans le but de permettre aux chercheurs de la communauté d'électrochimie du centre de recherche de réseauter et de discuter des possibilités actuelles et futures qui s'offrent eux, et afin de créer des occasions de rencontrer leurs pairs du CNRC et d'établir des liens avec eux. Ces séminaires contribuent à élargir les connaissances de la communauté, à améliorer les capacités en résolution de problèmes et à renforcer l'esprit d'équipe en faisant connaître les possibilités de collaborations multidisciplinaires et en nous permettant d'exercer et d'améliorer nos compétences en présentation d'idées.

« Narges affiche beaucoup d'enthousiasme et de professionnalisme. Elle met au service de l'équipe son savoir en électrochimie et en conception de capteurs, et cherche constamment à perfectionner ses connaissances et à trouver de nouvelles façons d'innover. Elle est fière de son travail et toujours prête à se dépasser afin de créer de la valeur pour toute l'équipe », indique son chef d'équipe, Adam Bergen.
Narges explique sa contribution à la science comme suit : « J'ai pu travailler à l'amélioration de la séparation des protéines sur le canal microfluidique pendant mon doctorat. Ensuite, au CNRC, j'ai travaillé sur des projets qui ont conduit à la mise au point d'une méthode de transfection dans des cellules, de caractérisation et d'encapsulation pour les vaccins à ADN. J'ai également mis au point deux capteurs électrochimiques pour la détection des opioïdes. »

Au‑delà des compétences diversifiées qu'elle apporte à l'équipe, Narges aime peindre et dessiner dans ses temps libres. Elle est passionnée par l'art et la photographie et adore passer du temps en famille. « Je dis toujours à mes enfants qu'il ne faut pas se laisser imposer des limites quand il s'agit de la réflexion, la créativité et la curiosité. Suivez vos rêves, faites votre possible pour les réaliser et vivez votre vie comme vous l'entendez. »