Favoriser l'essor de l'ingéniosité canadienne pour accroître la capacité nationale de fabrication d'équipement de protection individuelle (EPI) en réponse à la pandémie de COVID-19

 

- Burnaby, Colombie-Britannique

story-vitacore.jpg

Au début de la pandémie de COVID-19, le Canada a été confronté à un défi de taille lorsqu'est venu le moment d'acheter l'équipement de protection individuelle (EPI) nécessaire pour assurer la sécurité des travailleurs et des travailleuses de première ligne. Il y a notamment eu une forte augmentation de la demande en masques N95. Or, comme il n'y avait pas de fabricants de masques N95 au pays, le Canada dépendait de chaînes d'approvisionnement mondiales incertaines et surchargées. Dans un effort visant à permettre au Canada de produire son propre EPI, une nouvelle entreprise a vu le jour à Burnaby, en Colombie-Britannique.

Fondée en 2020, Vitacore Industries Inc. (Vitacore) rassemble l'expertise collaborative de médecins, de scientifiques, d'ingénieurs et de chefs d'entreprise canadiens dans le but de fabriquer des produits de soins de santé et de l'EPI de grande qualité « fabriqués au Canada ». L'une des priorités de l'entreprise était la fabrication de masques N95 sûrs et fiables pour les travailleurs et les travailleuses de première ligne. Grâce au soutien qu'elle a reçu du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), Vitacore est devenue le premier fabricant autorisé de masques N-95 fabriqués au Canada.

Le Programme d'aide à la recherche industrielle du CNRC (PARI CNRC) a soutenu Vitacore par l'intermédiaire de son équipe de spécialistes en EPI, en fournissant à l'entreprise des conseils sur les exigences relatives aux tests et sur la façon de naviguer dans les nouveaux environnements réglementaires. L'équipe a par ailleurs aidé l'entreprise à tisser des liens qui lui ont permis d'accéder au savoir-faire d'organismes comme le Centre de recherche en métrologie du CNRC. Celui-ci lui a fourni du soutien pour les essais de rendement et formulé des recommandations pour l'achat de matériaux filtrants utilisés dans les masques auprès de fabricants au pays.

Le PARI CNRC a aussi aidé Vitacore à naviguer dans le processus d'obtention de la certification ISO 13485:2016 – la norme qui définit les exigences relatives au système de gestion de la qualité (SGQ) complet pour la conception et la fabrication de dispositifs médicaux, et qui constitue la voie la plus courante pour répondre aux exigences en matière de SGQ pour les dispositifs médicaux en Europe, au Canada et en Australie. Cette norme sert également de base pour assurer la conformité des SGQ dans d'autres pays, comme le Japon, la Corée et le Brésil.

En août 2020, Vitacore est devenue la première entreprise canadienne à recevoir l'autorisation de Santé Canada pour fabriquer un masque équivalent au N95, soit le CAN95. En mars 2021, l'entreprise a ensuite reçu l'autorisation de Santé Canada pour fabriquer un deuxième masque de conception améliorée, le CAN99, soit le premier masque à usage unique équivalent au N99 fabriqué au Canada. Dans la foulée de cette réussite, l'entreprise a rapidement obtenu une série de certifications nationales et internationales, notamment la certification du Groupe CSA et la certification à la norme européenne EN149:2001, et elle est même allée au-delà des exigences de la classe de protection la plus élevée, soit la norme FFP3 (filtering facepiece ou « pièce faciale filtrante »), pour son masque N99.

Par ailleurs, Vitacore a récemment été certifiée dans le cadre du Programme d'audit unique des matériels médicaux (PAUMM) – une certification qui a été facilitée par les conseils du PARI CNRC et qui permettra à l'entreprise de satisfaire aux exigences d'audit réglementaire de plusieurs autorités avec un seul audit réglementaire, en appui à l'autorisation réglementaire de ses masques dans différents pays.

Aujourd'hui, Vitacore compte plus de 80 employés et a fabriqué plus de 15 millions de masques. Grâce aux encouragements et au soutien du PARI CNRC, l'entreprise a également cherché des occasions d'élargir l'utilisation de ses technologies par le recyclage, afin de réduire les effets sur l'environnement de l'élimination d'EPI dans les sites d'enfouissement. Ainsi, Vitacore collabore désormais avec des partenaires tels que l'Université McMaster et l'Université de la Colombie-Britannique pour trouver des façons de réutiliser les masques recyclés pour créer de nouveaux matériaux et trouver des applications dans d'autres secteurs.

Vitacore est un excellent exemple de la façon dont le gouvernement, l'industrie et la communauté scientifique du Canada ont uni leurs forces pour répondre à certains des besoins les plus criants du pays durant la pandémie. Non seulement les masques fabriqués au Canada contribuent-ils à la lutte contre la COVID-19, mais ils permettent également au pays de disposer d'un approvisionnement national et d'une capacité à répondre aux besoins futurs.

« À titre de nouvelle entreprise mise sur pied pour répondre à une urgence, nous avions besoin de conseils pour comprendre rapidement les exigences complexes se rapportant aux essais et à la réglementation pour la fabrication de masques au Canada. Heureusement, le CNRC nous a donné accès à un vaste savoir-faire de pointe qui a été essentiel à notre réussite dans le cadre de la production des premiers masques N95 et N99 fabriqués au Canada. Nous sommes reconnaissants au CNRC d'avoir fait preuve d'un grand professionnalisme et de nous avoir offert un soutien exceptionnel, ce qui nous a aidés à offrir la meilleure protection possible aux Canadiens. Notre succès témoigne de l'importance de la communauté et du partenariat dans les moments difficiles. »

Yang Fei, directeur de la recherche et développement, Vitacore

Contactez-nous

Relations avec les médias, Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (sans frais, au Canada seulement)
1-613-991-1431 (ailleurs en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (à l'étranger)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CNRC_NRC