La connectivité numérique : un espoir pour vaincre l'isolement

 

- Ottawa, Ontario

Qu'ont en commun les jeux vidéo et la santé mentale? Une nouvelle plateforme de conception canadienne fait la convergence de la technologie des jeux vidéo pour offrir de l'aide psychologique à distance avec un maximum de réalisme. Sur la nouvelle plateforme, les utilisateurs pourront interagir avec des personnages numériques intelligents, faire des exercices pour acquérir de saines habitudes et obtenir des récompenses pour les progrès accomplis.

La plateforme informatique, actuellement en développement, est un concept élaboré par des experts en technologie et en santé mentale du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) pour répondre à l'explosion de la demande de soins psychologiques engendrée par la pandémie de la COVID‑19, qui a épuisé les ressources disponibles dans ce domaine. Dans un contexte où les consultations en personne se font de plus en plus rares, où la lourdeur des protocoles hypothèque les horaires de traitement et où le personnel de première ligne est surtaxé et à bout de souffle, on ne peut que se réjouir des promesses que recèle la plateforme, offerte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Selon une étude récente du CAMH, la pandémie accentue la solitude et la dépression, et aggrave les problèmes de toxicomanie, surtout l'abus d'alcool. Près du quart des Canadiens éprouvent des problèmes graves de santé mentale et environ 30 % de la population aurait une consommation excessive d'alcool. L'incertitude sans précédent qui accompagne la conversion à la nouvelle normalité a causé une épidémie de santé mentale qui persistera vraisemblablement longtemps après la crise sanitaire.

Catherine Proulx, chercheuse au sein du groupe Simulation et santé numérique au Centre de recherche sur les dispositifs médicaux, est convaincue que la plateforme prouvera son utilité grâce à son contenu attrayant et par sa convivialité pour l'ensemble des Canadiens, qui pourront facilement y accéder grâce à leurs dispositifs connectés.

La puissance du jeu

« Nous exploitons le pouvoir des jeux vidéo à des fins d'apprentissage et de thérapie », a déclaré Catherine Proulx, expliquant que chez l'humain, le jeu est la clé de bien des apprentissages dès la petite enfance. « Nous concevons nos exercices comme des jeux vidéo, en misant sur le potentiel ludique et l'interactivité. Comme le contenu est captivant, les utilisateurs sont davantage motivés à acquérir des habitudes favorables au maintien de la santé mentale, comme la méditation pleine conscience et le recadrage des pensées négatives. »

La plateforme sera intégrée au portail de santé mentale du CAMH, qui propose déjà des forums modérés, des outils de vidéoconférence et d'autres ressources numériques. Peter Selby, conseiller médical principal au CAMH, rappelle que le forum dirigé par des professionnels de la santé mentale durant l'éclosion de SRAS en 2003 s'était révélé une source d'information populaire et reconnue pour sa fiabilité.

« Cette fois‑ci, notre site Web était fonctionnel dès la mi‑mars, alors qu'à peine 700 cas de COVID‑19 avaient été dénombrés au Canada », souligne Peter Selby. Depuis son lancement, le site a enregistré plus de 300 000 visites, et les ressources offertes ont été téléchargées plus de 22 000 fois. « Au fur et à mesure que de nouveaux besoins apparaîtront, et que les utilisateurs nous feront part de leurs commentaires, nous y greffons de nouveaux éléments, nous pensons donc que ce nouvel outil sera fort utile durant la pandémie et par la suite. » Le défi, selon le conseiller, sera de mettre à l'essai de nouveaux outils d'aide pour suivre l'évolution de la pandémie, et grâce à l'innovation et à l'évaluation, de proposer aux Canadiens des ressources dignes de confiance.

Cette crédibilité est primordiale à l'ère de la désinformation qui sévit dans les médias sociaux. Peter Selby mentionne en outre qu'en regroupant des renseignements fiables et des outils cliniquement validés, le CAMH offrira un éventail de ressources en santé mentale et mettra à la disposition des Canadiens toute une gamme d'outils visant à les aider à préserver leur bien‑être psychologique en cette période où les autorités nous demandent de rester le plus possible à la maison. « Pour combattre le sentiment d'isolement de plus en plus grand que vivent les Canadiens, nous créons des outils pour les aider à exploiter leurs forces intérieures. »

Conçu pour la vie en mode virtuel

Les équipes de recherche multidisciplinaires du CNRC et du CAMH espèrent pouvoir lancer un prototype au début de 2021. Celle‑ci comportera alors des fonctions en ligne et sera connectée au nuage. De véritables utilisateurs pourront en faire l'essai et nous donner leurs impressions.

Le développement de la plateforme se fait en collaboration avec des cliniciens et des membres du public qui participent à la conception, ce qui permet de recadrer le logiciel en cours de route. Il faut aussi s'assurer que la technologie peut être utilisée par tous et qu'elle répond aux besoins des plus vulnérables.

« Les technologies mises au point dans les laboratoires du CNRC respectent les normes les plus élevées de l'industrie. Évidemment, travailler avec des équipes d'ingénieurs, de cliniciens, de chercheurs et d'utilisateurs prend du temps, mais au bout du compte, cela garantit que le produit est bien conçu et offrira le rendement escompté pendant longtemps », précise Peter Selby.

La pandémie de la COVID‑19 a véritablement fait évoluer les mentalités et favorise l'adoption du virtuel dans notre mode de vie. Alors que la confusion gagne le monde qui nous entoure, des technologies efficaces peuvent faciliter l'acclimatation à la nouvelle réalité et avoir un effet prodigieux sur le moral.