Sélection de la langue

Recherche


[CCMC 14036-R] CCMC Évaluation de la conformité aux codes du Canada

Le présent document constitue un élément de preuve suffisant pour obtenir l'approbation de la plupart des autorités compétentes au Canada. À propos de la reconnaissance du CCMCVérifier la conformité des produits grâce à la marque de confiance du CCMC

Opinion sur la conformité

Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est d'avis que le produit évalué, lorsqu'il est utilisé comme barrière thermique appliquée sur un isolant en mousse de polyuréthane pulvérisée selon les conditions et restrictions énoncées dans la présente évaluation, est conforme aux dispositions du code suivant :

Code national du bâtiment du Canada 2015

ID Disposition Type de solution
03-01-04-02-01-a-003.1.4.2. 1)a) Protection des mousses plastiquesDe rechange
03-01-05-15-00-0-003.1.5.15. 2) Sous réserve des paragraphes 3.1.5.15. 3) ...De rechange
09-10-17-10-01-a-009.10.17.10. 1)a) Protection des mousses plastiquesDe rechange
09-25-02-03-00-0-009.25.2.3. 7) L'isolant situé à des endroits où il peu ...De rechange
09-29-04-00-00-0-009.29.4. Enduits de revêtementDe rechange
09-29-05-00-00-0-009.29.5. Revêtements de finition en plaques de plâtre (joints pontés)De rechange
09-29-05-02-00-0-009.29.5.2. NormesDe rechange
09-29-06-00-00-0-009.29.6. Revêtements de finition en contreplaquéDe rechange
09-29-07-00-00-0-009.29.7. Revêtements de finition en panneaux de fibres dursDe rechange
09-29-08-00-00-0-009.29.8. Revêtements de finition en panneaux de fibres isolantsDe rechange
09-29-09-00-00-0-009.29.9. Revêtements de finition en panneaux de particules, de copeaux et de copeaux orientésDe rechange

Code du bâtiment de l'Ontario

La décision no 17-04-341 (14036-R) autorisant l'utilisation de ce produit en Ontario, sous réserve des modalités qu'elle contient, a été rendue par le ministre des Affaires municipales et du Logement le 2017-03-24 (révision : 2018-04-12) en vertu de l'article 29 de la Loi de 1992 sur le code du bâtiment (consulter la décision pour connaître les modalités). Cette décision est soumise à des examens ainsi qu'à des mises à jour périodiques.


L'opinion ci-dessus est fondée sur l'évaluation par le CCMC des éléments de preuve techniques fournis par le titulaire de l'évaluation et est assujettie aux conditions et restrictions énoncées. Un résumé des exigences techniques qui constituent le fondement de la présente évaluation est inclus à l'intention des utilisateurs.

Renseignements sur le produit

Nom du produit

DC315

Description

Le produit est un revêtement appliqué sous forme liquide qui prend de l'expansion (gonfle) lorsqu'il est exposé au feu, offrant ainsi une protection thermique au support. Il est livré en seaux (qui doivent porter le numéro du CCMC 14036-R) et est pulvérisé sur place par des installateurs agréés par l'IFTI.

application où le produit (de couleur blanche) sert de barrière thermique

Figure 1. Produit (revêtement blanc) appliqué sur les cavités des poteaux de bois remplies de mousse pulvérisée de densité moyenne

Usines de fabrication

La présente évaluation se limite aux produits fabriqués dans les usines suivantes :

Nom du produitUsines de fabrication
Irvine (CA), USTaoyuan, République de Chine
DC315Produit a fait l’objet d’une évaluation par le CCMCProduit a fait l’objet d’une évaluation par le CCMC

Produit a fait l’objet d’une évaluation par le CCMC Indique que le produit provenant de cette installation de fabrication a fait l'objet d'une évaluation par le CCMC.

  Conditions et restrictions

L'opinion sur la conformité fournie par le CCMC se limite à l'utilisation du produit conformément aux conditions et restrictions énoncées ci-après.

  • Le produit DC315 peut servir de barrière thermique appliquée sur n'importe quel isolant en mousse de polyuréthane pulvérisée de densité moyenne conforme à la norme CAN/ULC-S705.1 pour les bâtiments visés par la partie 9 et la partie 3 tel qu'il est indiqué ci-dessous.
  • Selon la performance souhaitée acceptable par l'autorité compétente, le produit DC315 doit être installé selon l'épaisseur suivante :
    Niveau de performance souhaité Épaisseur du feuil frais installé
    Équivalence par rapport aux matériaux considérés comme solutions acceptables minimales de la partie 9 (panneaux de fibres, panneaux de copeaux orientés, contreplaqué, panneaux de particules) 20 milsFootnote (1)
    Équivalence par rapport à la solution acceptable d'une plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur 24 mils
    Équivalence par rapport à la norme CAN/ULC-S124, classe B 24 mils
  • Au Nouveau-Brunswick, la Loi sur la prévention des incendies exige que l'isolant en mousse plastique soit protégé par un des éléments suivants :
    • une barrière thermique qui assure une protection de 15 minutes après un essai conformément à la norme ULC s101;
    • une plaque de plâtre de 15,8 mm d'épaisseur; ou
    • tout autre matériau approuvé par le prévôt des incendiesFootnote (1).
  • La partie exposée des poteaux des murs ou des solives de plafond doit aussi être protégée par le produit DC315 si l'autorité compétente l'exige.
  • L'installation du produit DC315 doit être confiée à des installateurs approuvés par IFTI qui possèdent une carte d'attestation d'IFTI et qui suivent les méthodes de contrôle de la qualité du chantier d'IFTI.
  • L'étiquette apposée sur le contenant de produit doit indiquer clairement la mention « CCMC 14036-R ».

 

  Exigences techniques

La présente évaluation est fondée sur la démonstration de la conformité au critère suivant :

Exigences d'évaluation
Numéro du critère Critère
CCMC-TG-099648-15Guide technique du CCMC sur les enduits intumescents servant de barrière thermique sur la mousse d’uréthane pulvérisée

Sommaire

L'évaluation de ce produit par le CCMC a porté sur les aspects suivants, et il a été démontré que le produit DC315 atteint ou dépasse le niveau de performance exigé par les solutions acceptables prescrites par le code en tant que solutions de rechange.

Tableau 1. Sommaire
  Référence Performance minimale Performance du produit DC315
Performance de la barrière thermique
(solution acceptable de la partie 3)
Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur Essai de comportement au feu dans une pièce en vraie grandeur de la norme ULC-9705 : durée ≥ 20:00 20:00 à une épaisseur de feuil frais de 24 mils
Performance de la barrière thermique
(équivalence par rapport à la norme CAN/ULC-S124)
Matériau conforme à la norme CAN/ULC-S124 Essai de comportement au feu dans une pièce en vraie grandeur de la norme ULC-9705 : durée ≥ 14:10
Performance de la barrière thermique
(solution acceptable de la partie 9)
Panneau de fibres isolant Essai de comportement au feu dans une pièce en vraie grandeur de la norme ULC-9705 : durée ≥ 00:59 11:00 à une épaisseur de feuil frais de 20 mils
Propriétés physiques
(propriétés de revêtement de base)
Conforme aux propriétés de base du CNB relatives au revêtements Conforme
Propriétés physiques
(Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation)
Conforme aux exigences de la LCSPC de Santé Canada vérifiées dans les essais Conforme
Résistance aux dommages mécaniques
(charge concentrée)
Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur ≥ 183 lbf 376 lbf
Résistance aux dommages mécaniques
(résistance au choc de la bille)
Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur ≥ 42 po 43 po
Résistance à la déterioration
(durabilité)
Conforme aux critères d'adhérence et de résistance à l'humidité et aux champignons Conforme

Renseignements techniques détaillés

Performance de la barrière thermique

Sommaire

Pour établir que le produit DC315 offre une performance de la barrière thermique égale ou supérieure à celles des solutions acceptables pertinentes, des essais de comportement au feu (conformément à la norme CAN/ULC-9705) ont été menés. Des essais de comportement au feu dans une pièce en vraie grandeur ont été menés pour établir le niveau de performance minimal exigé par les solutions acceptables évoquées dans la partie 3 et la partie 9. Les résultats sont résumés ci-dessous.

Tableau 2. Équivalence par rapport à la protection contre l'incendie établie par les essais de comportement au feu dans une pièce en vraie grandeurTable footnote footnote (1)
Solution acceptable prescrite par le CNB Solution acceptable du produit DC315 évaluée par le CCMC
Disposition
du code
Matériau
acceptable
Comportement au
feu, pièce en vraie grandeur (m:ss)
Apprêt DC315 Comportement au
feu, pièce en vraie grandeur (m:ss)
3.1.5.15. 2)a) Plaque de plâtre standard de 12,5 mm d'épaisseur 20:00 3 mils 24 mils 20:00
3.1.5.15. 2)b) Treillis et enduit
3.1.5.15. 2)c) Maçonnerie
3.1.5.15. 2)d) Barrière thermique conforme à la norme CAN/ULC-S124 14:10
9.29.4. Enduits de revêtement 20 mils 11:00
9.29.5. Plaques de plâtre
9.29.6. Contreplaqué De 1:18 à 3:03
9.29.7. Panneaux de fibres durs
9.29.8. Panneaux de fibres isolants 0:59
9.29.9. Panneaux de particules 2:20 à 2:36
Panneau de copeaux orientés (OSB) 2:15
Panneaux de copeaux

 

Renseignements supplémentaires sur les normes CAN/ULC-S124 et -9705

Le CNB 2015 stipule ce qui suit : « (...) si un mur ou un plafond d'une construction combustible contient une mousse plastique, celle-ci doit être protégée des espaces contigus, sauf les vides sanitaires et les vides de construction des murs, des plafonds et des combles ou vides sous toit ». Cette exigence a pour but de limiter la probabilité que l'isolant en mousse plastique ne soit exposé à un feu ou soumis à des températures élevées, ce qui provoquerait son inflammation, contribuerait au développement précoce de l'incendie et à la propagation des flammes, en plus de nuire, par ricochet, à la capacité des occupants d'évacuer le bâtiment et de se protéger contre les blessures. La barrière thermique a pour rôle de retarder la contribution de l'isolant en mousse plastique au développement de l'incendie afin de permettre aux occupants d'évacuer le bâtiment avant l'embrasement éclair. Le délai repère d'embrasement éclair est fondé sur les barrières thermiques qui fournissent une performance acceptable (c.-à-d. une solution acceptable).

La norme CAN/ULC-S124 constitue une méthode d'essai réussite/échec de nature prescriptive en ce qui a trait à la hausse de la température derrière la barrière thermique désignée. Le critère prescriptif de hausse de la température est fondé sur la mesure de produits traditionnels en panneaux. Cependant, un enduit intumescent doit être chauffé avant de gonfler. Pendant la période initiale, la température augmente à l'interface de l'enduit intumescent et de la mousse plastique et peut excéder les valeurs indiquées dans la norme CAN/ULC-S124 pour la classification B.

L'évaluation complète d'un cas d'incendie passe par une méthode axée sur la performance comme c'est le cas avec l'essai dans une pièce en vraie grandeur. Récemment, le Canada a adopté la méthode de l'essai dans une pièce en vraie grandeur fondée sur la performance de la norme CAN/ULC-9705, laquelle est similaire à la norme NFPA 286. Bien que la méthode d'essai de la norme CAN/ULC-9705 soit similaire à celle de la norme NFPA, elle est jugée plus stricte, ce qui fait qu'elle comporte des différences qui rendent impossible toute comparaison directe des résultats d'essai. En particulier, la méthode d'essai canadienne diffère de la méthode d'essai de la norme NFPA 286 au niveau de la source d'inflammation et de son dégagement thermique. Dans la présente évaluation, les essais sont réalisés selon la méthode contenue dans la norme CAN/ULC-9705 afin de déterminer l'effet potentiel offert par la protection d'une mousse de polyuréthane pulvérisée de densité moyenne, à l'aide d'un enduit intumescent, sur le développement ainsi que les caractéristiques d'un incendie. Le délai d'embrasement éclair a été utilisé comme critère dans ces essais dans une pièce en vraie grandeur. L'embrasement éclair s'entend de l'inflammation presque simultanée de la plupart des matériaux combustibles directement exposés d'une aire encloisonnée. Le délai d'embrasement éclair correspond au moment où le feu se propagera à d'autres objets situés dans la pièce contenant la source d'inflammation. Dans les essais dans une pièce normalisés tels que celui de la norme CAN/ULC-9705, l'embrasement éclair est déterminé par le délai le plus court où deux des critères suivants sont réunis :

  1. taux de dégagement thermique incluant le brûleur ≥ 1 MW;
  2. flux thermique incident au niveau du plancher ≥ 20 kW/m2;
  3. flammes qui traversent la baie de porte;
  4. inflammation du papier froissé déposé sur le plancher;
  5. température moyenne au plafond de la pièce qui excède 600 ºC.

En outre, des essais similaires doivent être réalisés afin d'étalonner les solutions acceptables exigées dans le CNB ou les solutions acceptables exigées par les organismes de réglementation provinciaux et territoriaux. Après consultation des provinces et des territoires, le proposant, en consultation avec l'agent d'évaluation du CCMC, a établi les essais et les critères à satisfaire pour le processus décisionnel suivi par les autorités compétentes de l'ensemble du pays.

Consultation entre le CCMC et les autorités canadiennes

Le CCMC a demandé l'avis des autorités provinciales et territoriales canadiennes entre octobre 2015 et janvier 2016 pour déterminer toute variation dans les solutions acceptables entre les administrations par rapport aux références minimales relatives à la protection de la barrière thermique et à la protection contre les dommages mécaniques.

Tableau 3. Résumé de la consultation avec les autorités canadiennesTable footnote footnote (1)
  Barrière thermique de référence Protection contre les dommages mécaniques
Sous-sols Garages attenants Protection de référence Emplacement requis
AB Panneau de fibres de 11 mm d'épaisseur Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur Isolant seulementTable footnote footnote (2)
BC Panneau de fibres de 11 mm d'épaisseur Panneau de fibres de 11 mm d'épaisseur Tout panneau spécifié par le CNB  Isolant seulement
MB Panneau de fibres de 11 mm d'épaisseur Panneau de fibres de 11 mm d'épaisseur Tout panneau spécifié par le CNB  Isolant seulement
NB Plaque de plâtre de 9,5 mm d'épaisseur Plaque de plâtre de 15,8 mm d'épaisseur Tout panneau spécifié par le CNB  Isolant seulement
NL
NT Panneau de fibres de 11 mm d'épaisseur Panneau de fibres de 11 mm d'épaisseur Plaque de plâtre de 9,5 mm d'épaisseur Isolant seulement
NS Panneau de fibres de 11 mm d'épaisseur Panneau de fibres de 11 mm d'épaisseur Isolant et poteaux
NU Panneau de fibres de 11 mm d'épaisseur Panneau de fibres de 11 mm d'épaisseur Tout panneau spécifié par le CNB  Isolant seulement
ON Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur Tout panneau spécifié par le CNB  Isolant seulement
PE
QC Plaque de plâtre de 9,5 mm d'épaisseur Plaque de plâtre de 9,5 mm d'épaisseur Plaque de plâtre de 9,5 mm d'épaisseur Isolant seulement
SK Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur Isolant et poteauxTable footnote footnote (3)
YK Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur Plaque de plâtre de 12,7 mm d'épaisseur Isolant et poteauxTable footnote footnote (3)
Propriétés physiques
Tableau 4. Propriétés matérielles
Propriété Unité Méthode d'essaiTable footnote (1) Exigence Résultat
Point d'éclair en vase clos (appareil Pensky-Martens) ⁰C Selon la section 3.1 de la norme ONGC 1-GP-71 (avec l'appareil indiqué dans la norme ASTM D 93) Au moins 35 > 100°C
Consistance Kerbs Selon la section 4.5 de la norme ONGC 1-GP-71 (avec l'appareil indiqué dans la norme ASTM D 562) Au moins 85 850 – 1700
Temps de séchage Selon la section 5.1 de la norme ONGC 1-GP-71 ou selon la norme ASTM D 7488 Valeur déclarée Temps de reprise : jusqu'à 6 h / Temps de séchage : 24 h
Teneur en extrait sec % Selon la section 2.2 de la norme ONGC 1-GP-71 ou selon la norme ASTM D 2697 Au moins 40 % 67 %
Teneur en plomb ppm Méthode C02 de Santé Canada < 100 ConformeTable footnote (1)
Teneur en phtalates ppm Méthode C34 de Santé Canada < 1 % ConformeTable footnote (2)
Composé organique volatil (COV) g/l ASTM D 2369 < 50 47

 

Tableau 5. Propriétés physiques
Propriété Méthode d'essai Unité Exigence Résultat
Flexibilité ASTM D522 Aucune fissure ni pelage sur un mandrin de 12,5 mm Conforme
Adhérence au support ASTM D3359, méthode A Taux ≥ à 4A 5A
Résistance à l'arrachement ASTM D4541 psi Supérieure à la mousse isolante 50
Perméance à la vapeur d'eau ASTM E96/E96M, méthode  A ng/(Pa·s·m2) Valeur déclarée 977
Résistance aux dommages mécaniques
Tableau 6. Essais mécaniques
  Méthode d'essai Unité Exigence Résultat
Charge concentrée ASTM E661Table footnote (1) lbf ≥ 183Table footnote (2) 376Table footnote (3)
Charge concentrée appliquée après une charge de choc lbf Choc ≥ 150 mm, charge de 77 lbfTable footnote (4) Choc de 450 mm, charge de 182 lbf
Résistance au choc de la bille ASTM D5420Table footnote (5) po ≥ 42Table footnote (6) 48
Résistance à la détérioration
Tableau 7. Résultats des essais réalisés sur le matériau ainsi que du conditionnement environnemental/vieillissement du produit
Propriété Méthode d'essai Exigence Résultat

Adhérence au support (résistance à une humidité élevée)

ASTM D 3359, méthode A après conditionnement

Taux d'adhérence min. : 4A

5B

Résistance à l'humidité

ASTM D 4585, protocole sur l'humidité

Aucune boursouflure ni aucun bombement ou perte d'adhérence (adhérence selon la norme ASTM D 3359)

Conforme

Résistance mycélienne

Norme ASTM C1338

Croissance mycélienne inférieure ou égale à l'échantillon de contrôle

Conforme

Informations supplémentaires sur la performance

Les renseignements de la présente section sont exclus de l'opinion sur la conformité aux codes du CCMC. Les rapports d'essais ont été examinés par le CCMC, mais il se peut qu'ils ne contiennent pas les renseignements les plus récents.

Tableau 8. Allégations de performance
  Méthode d'essai Résultat
Indice de propagation de la flamme (application sur de la mousse pulvérisée de densité moyenne) CAN/ULC-S102 25
Indice de propagation de la flamme (application sur un panneau de fibragglo-ciment) CAN/ULC-S102 0

 

Renseignements administratifs

Utilisation des examens du Centre canadien de matériaux de construction (CCMC)

Le présent examen doit être lu dans le contexte du Recueil d'examens de produits du CCMC, de tout code de construction ou règlement applicable et de toute autre exigence réglementaire (par exemple, la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation, la Loi canadienne sur la protection de l'environnement, etc.).

Il incombe à l'utilisateur de vérifier la validité de l'examen et de s'assurer que celui-ci n'a pas été retiré ou remplacé par une version plus récente dans le Recueil d'examens de produits du CCMC.

Exonération de responsabilité

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) n'a évalué que les caractéristiques du produit spécifique décrit dans la présente évaluation. L'information et les opinions fournies dans la présente évaluation sont destinées aux personnes qui possèdent le niveau d'expérience approprié (comme les autorités compétentes, les spécialistes de la conception et les rédacteurs de devis) pour en utiliser le contenu et l'appliquer. La présente évaluation est valide si le produit est utilisé dans le cadre d'une construction permise, selon les conditions et restrictions énoncées dans la présente évaluation et conformément aux codes de construction et règlements applicables.

La présente évaluation ne constitue ni une déclaration, ni une garantie, ni une caution, expresse ou implicite, et le CNRC ne fournit aucune recommandation à l'égard de tout produit évalué. Le CNRC ne répond en aucun cas et de quelque façon que ce soit de l'utilisation ou de la fiabilité de l'information contenue dans la présente évaluation, ni de l'utilisation de tout produit évalué. Le CNRC ne vise pas à offrir des services de nature professionnelle ou autre pour ou au nom de toute personne ou entité, ni à exécuter une fonction exigible par une personne ou entité envers une autre personne ou entité.

Langue

An English version of this document is available.
En cas de divergence entre la version anglaise et la version française du présent document, la version anglaise prévaut.

Droit d'auteur

© Sa Majesté le Roi du chef du Canada, représenté par le Conseil national de recherches du Canada, 2024

Tous droits réservés. Aucune partie du présent document ne peut être reproduite, stockée dans un système électronique d'extraction, ni transmise, sous quelque forme que ce soit, par un quelconque procédé électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l'enregistrement ou autrement, sans le consentement écrit préalable du CCMC.

Détails de la page

De : Conseil national de recherches Canada

Date de modification :